Publicité

20 octobre 2020 - 09:54

Installation municipale

Première levée de terre du nouveau chalet Charbonneau

Par Salle des nouvelles

Le maire de Rosemère, Eric Westram, entouré des membres du conseil municipal et accompagné du président de la Corporation de développement culturel et sportif de Rosemère (CDCSR), Fernand Proulx, du président du conseil d’administration et du directeur de la mise en valeur de l’organisme Éco-Nature, David Maréchal et Jean Lauzon, a donné le coup d’envoi des travaux de construction du nouveau chalet Charbonneau, situé dans le parc du même nom aux abords de la rivière des Mille-Îles.

« C’est un projet qui nous tient à cœur et fort attendu puisque nous en avions pris l’engagement en 2017. Nous avons bon espoir d’en faire l’inauguration officielle à l’automne 2021 », souligne le maire de Rosemère, Eric Westram.

Accessible été comme hiver

La communauté rosemèroise pourra donc bientôt bénéficier d’un chalet municipal d’architecture moderne construit avec des matériaux et selon un design écoresponsable. Il sera situé plus précisément sur l’ancien terrain de volleyball, à proximité des jeux d’eau existants.

D’une superficie de 35 pieds sur 40 pieds, ce bâtiment sera accessible été comme hiver. Il possèdera une aire de repos où il sera possible de se changer et d’attacher ses patins durant la période hivernale, des vestiaires avec toilettes, une terrasse au deuxième étage où il sera possible d’admirer le paysage ainsi qu’un comptoir de location d’embarcations nautiques en été.

De plus, des affiches éducatives sur les caractéristiques de ce bâtiment écoresponsable permettront aux citoyens d’en apprendre davantage sur ce volet écologique, et même de s’en inspirer.

La Ville a bénéficié du soutien financier de la CDCSR, qui s’engage à contribuer un montant annuel de 60 000 $ sur une période de 15 ans, ce qui représente 50 % du montant du coût de construction du chalet.

« Notre mission, à titre d’organisme à but non lucratif, consiste à promouvoir et mettre en place des activités et des projets culturels, sportifs et communautaires pour les citoyens de la Ville de Rosemère. L’édification de ce nouveau chalet récréotouristique nous permettra de diversifier grandement notre offre de service auprès de l’ensemble de la communauté, c’est pourquoi nous sommes fiers d’offrir cette contribution financière », déclare le président de la CDCSR, Fernand Proulx.

Redonner accès aux berges aux citoyens

La construction du chalet s’inscrit dans l’idée première de redonner accès aux berges aux résidents qui désirent profiter notamment des joies des sports nautiques.

D’ailleurs, l’organisme Éco-Nature qui administre le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, accompagné de ses partenaires régionaux, souhaite déposer, auprès de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), un projet (Rés’eau-Vélo) visant l’implantation d’un réseau de transport écologique, utilitaire et récréatif, sur la rivière et en rive dans le cadre de la deuxième phase de développement de la Trame verte et bleue.

Ce dernier proposera notamment à la clientèle des circuits autoguidés, un service de bateaux navettes électriques, la location de diverses embarcations ainsi que de vélos traditionnels et électriques. Cette nouvelle offre de services permettra de réduire la pression sur le site d’accueil de Laval, d’accroître l’accessibilité aux citoyens de toutes les villes riveraines, de créer la connectivité dont ce parc a besoin pour poursuivre sa mission de mise en valeur et créer l’engagement citoyen nécessaire à la pérennité de ses écosystèmes.

« Depuis plus de 20 ans, la ville de Rosemère appuie la mission d’Éco-Nature soit de protéger, conserver et mettre en valeur prioritairement la rivière des Mille-Îles et ses affluents par des gestes concrets. La mise en valeur du parc Charbonneau qui est très fréquenté et apprécié des citoyens en est un autre exemple. Les Rosemèrois peuvent être fiers de leur conseil, qui encore une fois s’implique dans un projet innovateur, écologique et récréotouristique, accessible à tous ! », déclare le fondateur et directeur de la mise en valeur d’Éco-Nature - Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, Jean Lauzon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.