Publicité

21 février 2021 - 06:00

Création de 20 emplois

Custom Diamond International reçoit 350 000$ de Développement économique Canada

Par Salle des nouvelles

Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) accorde un soutien de 350 000 $ à Custom Diamond International de Laval pour réaliser un projet porteur pour le secteur des produits métalliques.

Annie Koutrakis, députée de Vimy, a en fait l'annonce au nom de la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly. 

Cette contribution remboursable permettra à l'entreprise d'acquérir et d'installer de nouvelles machines et de nouveaux équipements de fabrication, dont trois équipements de production CNC avec générateur pour la réalisation plus rapide de tâches plus complexes. Le projet, qui vise à accroître la productivité de l'entreprise, mènera à la création de 20 emplois.

« Le gouvernement du Canada reconnaît la nécessité d'intervenir en fonction des forces et des atouts présents dans chaque région. C'est ainsi que le soutien de DEC à Custom Diamond International permettra à Laval de se positionner avantageusement pour participer à la relance à venir », a commenté Annie Koutrakis, députée de Vimy.

Créée en 1997 à Laval, Custom Diamond International (CDI) est membre de l'entreprise familiale The Diamond Group, l'un des principaux fabricants de contenants en acier inoxydable destinés à la restauration en Amérique du Nord depuis plus de 85 ans. Aujourd'hui, CDI est à la fois concepteur, fabricant et fournisseur de présentoirs, d'équipements médicaux et de laboratoire, de même que de produits sur mesure en acier inoxydable pour le commerce de détail.

Cette contribution a été consentie en vertu du programme Croissance économique régionale par l'innovation, qui vise à soutenir les PME du Québec à se développer entre autres par l'innovation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.