Publicité

13 mai 2021 - 09:00

États financiers 2020 

Améliorer les services aux citoyens à Blainville et prévenir les impacts du prochain rôle d’évaluation 

Par Catherine Deveault

Le conseil municipal de la Ville de Blainville a adopté, le 11 mai, en séance ordinaire, les états financiers pour l’année se terminant le 31 décembre 2020. Ce rapport a révélé des excédents totalisant 12,3 M$ qui sont attribuables essentiellement à des revenus exceptionnels en matière de droits de mutation (taxe de bienvenue) et à des ventes de terrains plus lucratives que prévu.

Le maire Richard Perreault a expliqué la provenance de ces surplus qui serviront à  améliorer des services aux citoyennes et aux citoyens et à prévenir les impacts du prochain rôle triennal d’évaluation  qui s’appliquera en janvier 2022. 

« C’est la première fois depuis 2015 que les excédents budgétaires dépassent les 4 M$ et plusieurs villes du Québec vivent la même situation que nous. Beaucoup de gens ont acheté une nouvelle maison à Blainville en 2020. Dans le budget 2020, nous avions estimé des revenus de 5 M$ en droits de mutation, mais nous avons collecté un total de 9,7 M$. De plus, nous avons vendu pour 7,6 M$ de terrains en 2020, pour de futurs projets de développement commercial et industriel. C’est donc une situation exceptionnelle qui explique ces excédents budgétaires et qui permettra à la ville de conserver son attraction pour les familles », a souligné Richard Perreault. 

Amélioration des services aux citoyens et aux organismes du territoire 

Grâce au surplus de 12,3 M$, la Ville réalisera des projets destinés à améliorer les services aux citoyens et des travaux urgents, et ce, sans affecter son endettement à long terme : 

∙ Achat d’équipement pour le Centre 50+; 

∙ Aide financière à des organismes communautaires du territoire; 

∙ Projet de la Maison de la persévérance; 

∙ Fonds des jeunes entrepreneurs de Blainville; 

∙ Mise en valeur des milieux naturels 

∙ Traitement des arbres (agrile du frêne); 

∙ Acquisition de livres pour la bibliothèque; 

∙ Aménagements au boisé des lacs Fauvel; 

∙ Réserve pour pallier les imprévus; 

∙ Constitution d’un fonds d’infrastructures (pour réparer des infrastructures de façon urgente);

∙ Constitution d’un fonds sur les changements climatiques (pour effectuer des travaux urgents en cas d’intempéries). 

L’excédent budgétaire inclut également l’aide financière gouvernementale de 5,1 M$ pour couvrir les dépenses supplémentaires liées à la gestion de la pandémie de COVID-19. Cette somme est répartie sur trois exercices  financiers.

Enfin, une partie des surplus a été utilisée pour rembourser des prêts consentis pour financer des projets d’infrastructures, ce qui aura pour effet d’alléger le poids de l’endettement public. 

Mesures d’atténuation à prévoir dans le budget 2022 

En janvier 2022, un nouveau rôle d’évaluation s’appliquera pour les années 2022, 2023 et 2024. Des hausses d’évaluation sont à prévoir dans certains quartiers considérant la présente bulle immobilière. Rappelons que les  évaluations des propriétés sont effectuées par une firme indépendante selon le marché des ventes et que les taux de taxation fixés par la Ville dépendent essentiellement de la valeur établie dans le rôle. 

« Nous savons également que les villes devront faire face à une possible hausse des coûts de collecte des déchets et que l’Autorité régionale du transport métropolitain devrait augmenter la facture des municipalités pour le transport en commun dans la région », a précisé la vice-présidente de la commission de l’administration, des finances et de la  gouvernance, Liza Poulin. 

Pour minimiser les impacts de ces hausses sur le portefeuille des contribuables, l’administration Perreault est à prévoir des mesures d’atténuation qui seront annoncées dans le budget 2022. Une réduction de certains taux de taxation est  envisagée ainsi qu’un gel général des taxes. 

Par ailleurs, l’endettement public est stable et le ratio d’endettement est à la baisse, passant de 1,92 % au 31 décembre  2019 à 1,90 % au 31 décembre 2020. 

La richesse foncière de la Ville de Blainville s’établit désormais à 8,3 milliards de dollars. 

« Notre approche se veut rigoureuse et prudente. Il ne s’agit pas de compromettre nos finances publiques à court  terme, mais bien de nous assurer que ces excédents exceptionnels seront utilisés à bon escient et de façon responsable. Cette vision nous a bien servi jusqu’à maintenant et pendant la pandémie, nous avons continué à bien desservir notre population et à offrir des services de qualité et nous continuerons à le faire au cours des prochaines années », a conclu le maire Richard Perreault. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.