Publicité

19 mai 2021 - 09:00

« Un moment fort de notre histoire nationale à souligner fièrement »

Journée nationale des patriotes 

Par Catherine Deveault

La députée de Thérèse-De Blainville, Mme Louise Chabot, tient à  souligner la Journée nationale des patriotes en rappelant le souvenir des hommes et des femmes qui se sont battus pour l’indépendance, la liberté et la démocratie. Elle invite les citoyens à souligner à leur façon ce moment fort de notre histoire nationale. 

« L’histoire des patriotes, et plus particulièrement les événements de 1837-1838, est une des  périodes importantes de notre histoire nationale. Leur lutte pour l’indépendance, la liberté et la démocratie est encore pertinente aujourd’hui. Le peuple québécois a toujours été profondément attaché à ces idéaux et nous avons toutes les raisons d’être fiers de cet héritage », de déclarer la députée.  

En raison de la pandémie, les activités pour souligner la Journée nationale des patriotes se tiennent encore une fois à distance. La députée invite les citoyennes et les citoyens de Thérèse De Blainville à afficher les couleurs des patriotes et à souligner cette journée à leur façon.

« Nous  avons devoir de mémoire envers ces hommes et ces femmes qui se sont battus pour nous. Rappelons le souvenir de cette lutte qui résonne encore dans le Québec d’aujourd’hui! », d’affirmer Louise Chabot. Les municipalités de la circonscription ont été invitées à hisser le drapeau des patriotes devant leur hôtel de ville le 24 mai. 

Instaurée à l’initiative du premier ministre Bernard Landry en 2002 pour commémorer la  Rébellion de 1837-1838 et remplacer la Fête de la Reine, la Journée nationale des patriotes est soulignée depuis chaque année par plusieurs villes et organismes. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.