Publicité

25 mai 2021 - 07:34

Le caucus des députés des Laurentides a rencontré la Coalition Santé Laurentides

Par Catherine Deveault

En présence de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides, Nadine Girault, et de plusieurs de ses collègues, le caucus des députés des Laurentides a rencontré aujourd’hui des représentants de la Coalition Santé Laurentides.

La rencontre virtuelle a permis de prendre connaissance du travail de la Coalition Santé Laurentides et d’échanger. Le thème de la santé tient particulièrement à cœur aux 10 élus québécois de la région qui en font une priorité. La conversation avec les acteurs que regroupe la Coalition Santé Laurentides a donc permis aux élus et aux bureaux des circonscriptions d’entretenir un dialogue constructif.

« La région des Laurentides présente de nombreux défis en matière de santé et de services sociaux. Le gouvernement travaille depuis le début du mandat sur des solutions concrètes pour améliorer les services offerts et répondre à ces défis. En matière d’infrastructures de santé, par exemple, de nombreux projets ont déjà été lancés et certains sont déjà réalisés. Les soins à domicile connaissent une croissance importante. D’autres annonces suivront pour desservir encore mieux la population », souligne  Nadine Girault, ministre responsable de la région des Laurentides.

 « Mes collègues et moi avons entendu la population nous parler des soins de santé dans notre région à maintes reprises. La Coalition Santé Laurentides soulève des enjeux que nous connaissons bien. Il étant donc naturel que le caucus des députés les rencontre en ayant à l’esprit les citoyens et les patients qui ont besoin de voir les services de santé s’améliorer constamment. Ce dialogue constructif est le bienvenu! » - Youri Chassin président du caucus des députés des Laurentides.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.