X
Rechercher
Publicité

Entreprise saguenéenne affectée par l’invasion en Ukraine

STAS inc. doit bénéficier de mesures compensatoires

durée 16h00
10 mars 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Aujourd'hui, le député de Jonquière et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Ressources naturelles, Mario Simard, a convié à une rencontre le secrétaire parlementaire de la ministre du Commerce international, Arif Virani, et la direction de l’entreprise saguenéenne STAS, spécialisée dans l’équipement pour l’industrie mondiale de l’aluminium.

Cet entretien a permis de faire valoir les impacts des sanctions économiques contre la Russie et les enjeux logistiques entourant la livraison de contrats par la compagnie.

« STAS est un fleuron saguenéen et québécois, doté d’une grande expertise dans le monde pour la fabrication et la commercialisation d’équipements destinés aux alumineries. Bien que l’imposition de sanctions économiques contre la Russie était le geste à poser pour soutenir l’Ukraine, cela n’est pas sans conséquence dans une économie internationalisée où des entreprises comme STAS ont su profiter d’opportunités d’affaires intéressantes pour développer leur savoir-faire et innover », a affirmé d’emblée Mario Simard.

Le président exécutif de STAS, Louis Bouchard, et son équipe de direction ont exposé au ministère du Commerce international les difficultés vécues par l’entreprise depuis l’invasion russe, notamment sur la capacité à honorer les engagements auprès du client et à obtenir paiement.

Les risques liés à la non-exécution de ces obligations sont aussi bien réels et pourraient fortement nuire à la compétitivité de la compagnie.

Rappelons que STAS a également rapatrié les équipes de travailleurs établis en Russie pour assurer leur sécurité, une priorité pour la direction.

« Le gouvernement fédéral doit rapidement mettre en place des mesures compensatoires pour les entreprises canadiennes affectées par l’invasion en Ukraine. STAS ne doit pas subir seule les contrecoups des sanctions économiques imposées à la Russie ni faire face à des mesures de représailles de ses propres clients. À l’instar des programmes d’aide déployés durant la crise de la Covid-19, ces mesures pourraient permettre aux entreprises comme STAS de récupérer une stabilité et de se diriger vers d’autres marchés à court terme », a conclut Mario Simard.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 19h00

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...

20 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

20 mai 2022

Près de 1,8 M$ pour la forêt et ses produits dans la MRC de Matawinie

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et députée de Bertrand, Mme  Nadine Girault, sont fières d’annoncer la concrétisation d’une entente de 1 796 355 $ avec la MRC de Matawinie pour créer une économie circulaire autour des produits de la forêt ...