Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage Léger

Les dépenses en défense suffisent selon près de la moitié des Canadiens

durée 17h00
14 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Un nouveau sondage suggère que la plupart des Canadiens pensent que le gouvernement fédéral dépense déjà suffisamment pour l’armée, malgré les pressions en faveur d’une augmentation massive du financement de la défense.

La guerre en Ukraine a conduit à de nouveaux appels au Canada et à d’autres alliés de l’OTAN pour qu’ils augmentent leurs dépenses militaires à 2 % de leur produit intérieur brut (PIB). Le plan du gouvernement libéral contenu dans le budget déposé la semaine dernière prévoit moins de 1,5 % du PIB, même avec plus de 8 milliards $ de nouvelles dépenses militaires.

Or, le sondage réalisé par Léger entre les 8 et 10 avril indique qu’un peu moins de la moitié des répondants ont déclaré que le gouvernement dépensait le bon montant et 18 % ont estimé qu’il devrait dépenser moins. Les 34 % restants ont déclaré vouloir plus d’argent dans le budget de la défense.

Les personnes les plus susceptibles de vouloir plus de financement militaire vivent au Canada atlantique et en Alberta. Les dépenses en défense sont justes selon environ la moitié de celles du Manitoba, de la Saskatchewan, de l’Ontario, du Québec et de la Colombie−Britannique.

D’autre part, à propos du budget fédéral dans son ensemble, 38 % des répondants ont déclaré qu’ils pensaient que le gouvernement allait dans la bonne direction, 32 % ont affirmé le contraire alors que 30 % ont déclaré qu’ils ne le savaient pas.

Le sondage conclut aussi que Pierre Poilievre est le favori dans la course pour être le prochain chef du Parti conservateur du Canada et qu’il pourrait donner au parti la meilleure chance de former le gouvernement.

Léger a demandé aux gens de choisir parmi la liste de 11 candidats en lice pour la direction. M. Poilievre était le premier choix pour 43 % des 377 électeurs conservateurs auto−identifiés et Jean Charest est arrivé loin derrière avec 18 %. Le sondage ajoute que 29 % de tous les électeurs décidés choisiraient un Parti conservateur dirigé par Pierre Poilievre, tandis que 32 % opteraient pour les libéraux.

Aucun autre candidat n’a obtenu plus de 5 % de soutien conservateur dans le sondage et près d’un quart des répondants ont déclaré qu’ils ne savaient pas qui ferait le meilleur leader.

Sarah Ritchie, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...