Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour une région qui change

Le CCSNL et la CAQ se rencontrent pour parler des défis dans les Laurentides

durée 11h00
8 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

C’est le 6 juillet dernier, par visioconférence, que deux députés de la région, Madame Nadine Girault responsable des Laurentides et monsieur Youri Chassin, député de Saint-Jérôme, ont répondu à l’appel lancé par le Conseil central des Laurentides.

Une région qui change

Avec la pandémie, la région des Laurentides fait face à de nouveaux défis : l’arrivée massive de jeunes familles « réfugiées » de Montréal, l’importance en nombre des amateurs de villégiature qui profitent de nos services sans pour autant entrer dans les statistiques et le vieillissement de la population résidente.

Ces trois facteurs combinés représentent nos préoccupations régionales : construction d’écoles, disponibilité des services de garde, accessibilité des soins de santé, augmentation de l’offre en transport en commun. La CAQ a-t-elle un plan pour répondre à ces besoins?

« On est conscients des défis interreliés et on est au travail », mentionne Nadine Girault.

Pénurie de main-d’œuvre

Dans le secteur privé, le Conseil central remarque que là où les employeurs sont les plus généreux en termes de conditions de travail et de salaire, la pénurie y est moins présente. On note que certains gestionnaires souffrent d’un manque de compétences et de formation liées aux ressources humaines (accueil des nouveaux /gestion des conflits).

Le Conseil central milite pour des formations adéquates aux gestionnaires afin d’améliorer les conditions de travail des travailleuses et des travailleurs.

Dans le secteur public, la surcharge liée à la période pandémique se fait toujours sentir : manque de personnel dans les hôpitaux et iniquité de redistribution des budgets. Le Conseil central appuie les revendications de la Coalition Santé Laurentides (CSL).

Pour ce qui est des emplois au salaire minimum, les chaînes ont de la difficulté à faire le plein de jeunes. Résultat? Embauches de jeunes de 12 à 17 ans. Pour les emplois étudiants saisonniers, souvent mieux payés dans les régions de villégiature, on y note un manque de logements abordables. Il faudrait avoir un plan d’ensemble.

Les mines

À la suite des installations minières à Grenville-sur-la-Rouge et à Saint-Michel-des-Saints, il y a de l’inquiétude.

« On n’est pas contre les emplois, mais on n’a pas le droit de contaminer nos nappes phréatiques et de miner la santé des résidents », commente Chantal Maillé, présidente du Conseil central « On ne veut pas d’autres scandales comme en Abitibi-Témiscamingue » en faisant référence à l’arsenic anormalement élevé dans cette région.

Les routes

Le Conseil central est derrière l’initiative des maires et mairesses de la région qui ont alerté les élus de l’état lamentable des routes lors d’une conférence de presse tenue le 29 juin dernier.

Rappelons-nous la mort d’un motocycliste directement liée à la négligence de nos infrastructures routières.

Le Conseil central fait le souhait de poursuivre le dialogue social avec la CAQ pour le meilleur de ses syndicats affiliés et pour mettre sur la place publique les enjeux préoccupants de la région.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...