Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une nouvelle étape franchie

Freeland va de l'avant pour faire adopter des crédits d'impôt, exemptions de la TPS

durée 15h00
28 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le gouvernement de Justin Trudeau a franchi mardi une étape de plus vers l'adoption de mesures telles qu'un congé de maladie en cas de fausse couche et un retrait de la TPS sur les soins de psychothérapie.

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déposé une motion de voies et moyens qui détaille les éléments d'un éventuel projet de loi d'exécution de l'énoncé économique qu'elle a présenté la semaine dernière.

Parmi les initiatives promises nécessitant des changements législatifs, on retrouve aussi des propositions de modifications à la Loi sur la concurrence. Par le passé, les libéraux ont mis de l'avant une telle modernisation comme une façon de stabiliser l'effet de la hausse du coût de la vie chez les consommateurs, notamment à l'épicerie.

Le projet de loi d'implantation de l'énoncé économique, que le fédéral espère présenter formellement à la Chambre des communes mercredi, comprendra aussi des mesures pour la mise en place de crédits d'impôt pour les investissements en technologies propres. Ces incitatifs ont été annoncés de longue date par Ottawa.

Une fois devenus réalité, ces crédits d'impôt doivent être rétroactifs au 28 mars 2023, ont spécifié aux médias de hauts représentants du gouvernement du Canada.

Un crédit pour le captage et stockage de carbone doit être rendu accessible, rétroactivement, dès janvier 2022, a-t-on également précisé.

La motion de voies et moyens présentée par Mme Freeland mardi doit être adoptée avant que le projet de loi en la matière puisse être déposé par les libéraux. Les mesures promises ne pourront ensuite se concrétiser qu'une fois la sanction royale obtenue.

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

11 juin 2024

L'AMP ordonne au CSS des Mille-Îles de modifier deux appels d’offres publics

L’Autorité des marchés publics (AMP) ordonne au Centre de services scolaire des Mille-Îles (CSSMI) de modifier les documents d’appel d’offres publics pour deux contrats visant la réalisation de travaux concernant la régulation automatique au sein de deux établissements scolaires afin que le coût total d’acquisition permette une réelle ouverture à la ...