Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Programme d’Emplois d’été Canada

Luc Desilets : écart croissant entre les demandes et les fonds alloués

durée 13h00
22 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, annonce aujourd’hui les emplois et les montants alloués dans le cadre du Programme d’Emplois d’été Canada pour la saison estivale. Cependant, il souligne également l’écart croissant entre les fonds disponibles et les besoins réels des organisations dans la région de Rivière-des-Mille-Îles.

« Le programme d’Emplois d’été est très sollicité et la demande de main-d’œuvre est criante. Je me réjouis que les organisations puissent bénéficier d’un soutien financier pour l’embauche de jeunes âgés de 15 à
30 ans. Cependant, il est regrettable de constater que les fonds alloués demeurent insuffisants »
, a déclaré le député Luc Desilets.

Pour l’année 2024, les montants confirmés s’élèvent à 853 442 $, soit une somme comparable à celle de l’année précédente. Cependant, la demande a considérablement augmenté, atteignant plus de 2,6 millions de dollars. Cette disparité entre les fonds disponibles et la demande croissante, combinée à l’augmentation constante du nombre d’emplois requis par les employeurs, a conduit à l’octroi de 186 emplois sur les 486 demandés.

Le député exprime ses inquiétudes concernant le maintien ou la réduction des services dans certains organismes communautaires et camps de jour de la région, car seuls 32 % des demandes ont pu être satisfaites.

« Au fil des années, le programme a gagné en popularité dans la région de Rivière-des-Mille-Îles. Avec l’augmentation des coûts de la vie et la nécessité d’offrir des salaires décents à nos jeunes, il est impératif de revoir à la hausse les montants alloués, particulièrement dans notre région. Ce programme contribue à maintenir le tissu social et à favoriser l’employabilité de nos jeunes », a souligné M. Desilets.

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les employeurs cherchent la possibilité d’offrir des salaires plus compétitifs pour attirer les employés, en tenant compte des augmentations du salaire minimum et des conditions du marché actuel.

« Je suis préoccupé par cette situation et je pense que le programme devrait offrir un soutien accru aux employeurs. Emplois d’été est une belle initiative pour favoriser l’employabilité, mais malheureusement, il ne parvient que partiellement à atteindre ses objectifs dans notre région. Malgré cela, je souhaite à tous les jeunes et aux organismes qui ont reçu un financement un bel été », a conclu M. Desilets.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Rapport financier 2023 : un surplus de plus 8 M$ pour Blainville

Le conseil municipal a déposé, à sa séance ordinaire du 14 mai 2024, le rapport financier de la Ville au 31 décembre 2023. Ce rapport révèle un excédent d’exploitation de 5 M$ pour les revenus et les dépenses de fonctionnement, auquel on doit ajouter le produit des ventes de terrains de 3,9 M$, pour un surplus global de 8 995 800 $. « ...

24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

24 mai 2024

Nomination de Christian Schryburt à la présidence de l’ADGMQ

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer le renouvellement du mandat de son directeur général, M. Christian Schryburt, au poste de président du CA de l'ADGMQ – l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec. La Ville offre ses plus sincères félicitations à M. Schryburt et lui souhaite du succès dans ce second mandat, ...