Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 février 2018 - 15:44

Emploi d’été en France : jusqu’au 25 février pour poser sa candidature

Par Salle des nouvelles

Grâce à une collaboration entre la Ville de Blainville, l’Association Québec-France et la Ville de Chambéry, deux étudiants blainvillois auront la chance de décrocher un emploi d’aide-jardinier à Chambéry à l’été 2018 (de la fin juin à la mi-août). Les étudiants intéressés ont jusqu’au 25 février pour soumettre leur candidature, à emplois.ville.blainville.qc.ca. Pour être admissibles, ils doivent être âgés de 18 à 29 ans, résider à Blainville, étudier à temps plein et assumer les coûts du transport jusqu’à Chambéry.  

 « Les villes de Chambéry et de Blainville participent depuis plusieurs années à un programme d’échanges d’étudiants dans le cadre de la relation d’amitié qui unit nos deux municipalités, a déclaré le maire de Blainville, Richard Perreault. De jeunes Blainvillois ont ainsi la chance de se rendre à Chambéry et de vivre une belle expérience en occupant un emploi d’été dans cette ville de la Savoie. J’invite les jeunes Blainvilloises et Blainvillois à poser leur candidature. » 

« Travailler pendant deux mois à Chambéry m’a permis de découvrir à quel point il fait bon voyager, a souligné Félix Lefebvre-Massey, participant au programme étudiant à l’été 2017. En passant par la France, l’Allemagne et la République tchèque, j’ai pu faire la connaissance d’une multitude de gens extraordinaires et en apprendre davantage sur le monde ainsi que sur moi-même. J’en garde un excellent souvenir. »  

« C’est une grande chance que j’ai eue de participer à ce projet, a ajouté Maxim Collin, aussi participant à l’été 2017. J’ai fait la rencontre de gens extraordinaires qui sont devenus mes amis. La ville de Chambéry est entourée d’un décor majestueux que sont les Alpes françaises. Elle offre une belle occasion de voyager en raison de la proximité de plusieurs destinations de rêve. C’est une expérience que je répéterais n’importe quand. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.