Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mars 2018 - 08:00

Le centre prévention suicide Faubourg à St-Jérôme amasse une somme record au cours de sa soirée Gala 25 ans d’espoir

Par Salle des nouvelles

Le centre prévention suicide Faubourg a amassé la somme record de 35 588.69$ au cours de sa soirée Gala 25 ans d’espoir.
 
C’est lors de cette soirée soulignant le 25e anniversaire de l’organisme qui s’est déroulée le 14 mars dernier au club de golf Les Quatre Domaines à Mirabel que l’organisme en a fait le dévoilement. Ces fonds permettront de soutenir la mission de l’organisme en permettant au CPS Faubourg la continuité de ses services gratuits auprès de la population des Laurentides.
 
Un appui marqué de la communauté des affaires
 
Plus de 200 invités se sont assemblés afin de célébrer la vie et sont venus témoigner leur soutien au CPS Faubourg lors de la soirée GALA 25 ans d’espoir dont plusieurs représentants du milieu des affaires. «Vous savez pour arriver là où on est maintenant, il faut du travail, du temps, des alliés, des partenaires et des bénévoles. Je ne peux passer la soirée sans remercier tous ces gens qui nous ont aidés à grandir » a souligné Amélie Gautier, directrice générale du CPS Faubourg.
 
Pas moins de 20 partenaires financiers ont appuyé la soirée du 14 mars, dont les partenaires IMPACT Sphéria Évènements, Dunton Rainville, le Club Richelieu St-Jérôme et Les Sentiers Ambassadeur Magnus Poirier qui se sont adressés à l’assistance en expliquant pourquoi il était important pour eux d’être partenaires et de soutenir la cause.
Notons également l’appui de Gestess, Les Services financiers Benoît Bertrand et l’Académie Lafontaine à titre de partenaires SOUTIEN de la soirée.
 
Le CPS Faubourg tient à souligner l’extraordinaire travail de son comité organisateur et ses
ambassadeurs pour leur engagement et dévouement dans le succès de cette soirée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.