Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2018 - 10:00

La semaine des éveilleurs de conscience est un succès

La Semaine des éveilleurs de conscience s’est déroulée du 9 au 13 avril dernier pour une 4e édition au Cégep à L’Assomption et pour une 2eédition au Cégep à Terrebonne.

Cet événement des plus enrichissants, regroupant une série d’activités organisées autour du thème Éducation, un espace de découverte, a connu un grand succès auprès des communautés collégiales des deux établissements.

Cégep à L’Assomption

À L’Assomption, une trentaine d’activités étaient organisées dans les murs du Cégep ainsi que dans divers endroits environnants dont le Théâtre Hector-Charland, l’Oasis du Vieux-Palais ainsi qu’à L’Ange Cornu. Au final, ce sont 2 027 personnes qui ont participé à l’événement, dont 250 élèves des écoles primaires avoisinantes, des enseignants, des membres du personnel, des étudiants du Cégep ainsi que des résidents de la région.

Le lancement officiel de l’événement a été marqué par une conférence de presse coïncidant avec le vernissage d’une exposition d’art contemporain réalisée par les étudiants en Arts, lettres et communication. Parmi l’ensemble des activités, un encan silencieux a aussi permis d’amasser plus de 1 000 $ au profit de l’organisme Kira Burundi. La Semaine s’est clôturée par la 1re édition du Festival de l’environnement de Lanaudière, organisé par l’organisme L’Assomption en transition, auquel plus de 200 citoyens ont participé.

« La Semaine des éveilleurs valorise l’action des programmes et de la vie étudiante dans leur engagement social et environnemental en plus de favoriser l’échange des savoirs et des idées sur des enjeux actuels dans une perspective interdisciplinaire » souligne Hugues Brouillet, enseignant en philosophie au Cégep à L’Assomption et membre du comité organisateur de la Semaine.

Le grand succès que connait d’année en année la Semaine des éveilleurs de conscience est entre autres dû à la collaboration remarquable des membres du personnel du Cégep. En effet, plus de 35 enseignants de différents départements ont levé leurs cours pour permettre aux étudiants de participer à la Semaine.

Cégep à Terrebonne

À Terrebonne, au total, 24 activités différentes ont été organisées tout au long de la semaine. La programmation complète de cette deuxième édition proposait 16 conférences, 1 atelier, 2 documentaires, 1 pièce de théâtre, 1 exposition photo, 2 kiosques et 1 panel, tous offerts gratuitement à la communauté collégiale et moulinoise. Au final, ce sont 1 525 participants qui ont assisté à l’événement. Soulignons, par ailleurs, que le panel sur l’électrification des transports, animé par un étudiant du Cégep, a été diffusé sur MAtv.

La Semaine des éveilleurs de conscience est un bel exemple de la collaboration de tous alors que neuf départements, la bibliothèque, la vie étudiante et le syndicat ont activement participé à l’événement. Les travaux pour un événement d’une telle envergure débutent dès l’automne.

« Après le succès connu l’an dernier, nous espérions que les gens répondraient encore à l’appel cette année. Nous sommes très heureux de voir que les gens ont participé en grand nombre et nous pouvons dire mission accomplie! Nous sommes fiers de la programmation diversifiée qui a été proposée et de la collaboration que nous avons eue des départements et des services. Cet événement est le fruit d’un travail d’équipe et nous tenons d’ailleurs à remercier tous ceux qui y ont participé » soulignent Robert Ménard et Dany Lavigne, respectivement enseignants en sociologie et en philosophie à Terrebonne et tous deux membres du comité organisateur de l’événement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.