Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 mai 2018 - 08:28 | Mis à jour : 08:57

Un investissement de près de 72 M$

Le San Leon : le début des travaux enfin officialisé

Par Salle des nouvelles

C’est en présence de la mairesse de la ville de Boisbriand, Mme Marlène Cordato, des conseillers MM. François Côté et Jean-François Hecq, de diverses personnalités politique et entourée de ses principaux partenaires, que la Direction de Groupe Immobilier Scalia a procédé à la traditionnelle pelletée de terre cet après-midi, officialisant ainsi le début des travaux de construction du projet résidentiel: San Leon.

Un projet au style de vie à l’européenne, qui s’insère parfaitement au sein de Boisbriand Situé au cœur névralgique du Faubourg Boisbriand, ce complexe comportera six phases où chacune d’entre elles comptera un bâtiment de 48 unités déployées sur 6 à 8 étages. À sa maturité, le projet
totalisera plus de 300 unités de condos locatifs et ventes, conçus pour répondre aux attentes d’une
clientèle qui souhaite profiter d’un espace de vie naturel avec une vue spectaculaire.

Résumé des nombreux avantages de San Leon :

  • Six bâtiments de 48 à 64 unités déployées sur 6 à 8 étages : condos locatifs et condos à vendre ;
  • Fenestration exceptionnelle ;
  • 1, 2 et 3 chambres à coucher disponibles + 1 à 2 salles de bains ;
  • Stationnements intérieurs (avec rangement individuel et espaces à vélo) et extérieurs disponibles ;
  • Terrasse sur le toit avec espace BBQ et aménagement paysager avec jardin au rez-de-chaussée ;
  • À proximité des autoroutes 640, 15 et 13, et accès en moins de 15 minutes à Montréal;
  • À deux pas du Faubourg Boisbriand et à quelques minutes de la Place Rosemère.

Les premiers condos seront disponibles pour y habiter dès juin 2019.

Pour tous les détails, cliquez ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.