Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2018 - 08:00

L' U.M.I la nouvelle escouade de la police de Terrebonne

Par Salle des nouvelles

Le Service de police intermunicipal de Terrebonne / Sainte-Anne-des-Plaines / Bois-des-Filion est heureux d’annoncer la création et la mise en place de sa nouvelle équipe mobile d’intervention. Cette unité remplace les anciennes équipes estivales qu’étaient les escouades vélo, quiétude et CHUT.

En effet, les six policiers et le superviseur assignés à cette nouvelle entité ont débuté leurs activités le 3 juin dernier. Les patrouilleurs à vélo seront en service jusqu'au 20 octobre. Ils seront présents selon un horaire qui variera sur les relèves de jour et de soir tant la semaine que la fin de semaine.   

Ces policiers ont comme mandat de voir à l’application rigoureuse de la réglementation municipale, provinciale et fédérale, d’effectuer des opérations Zéro alcool et drogues et aussi d’effectuer des opérations organisées sur des problématiques récurrentes.

Pour ce faire ils effectueront des présences préventives et répressives dans les parcs et espaces publiques et les zones scolaires. Ils assureront également une présence sur le réseau de pistes cyclables et pourraient être sollicités lors d’événement d’importance.

Cette unité est mobile autant à vélo qu’en véhicule banalisé. De plus ils sont clairement et facilement identifiables puisque ces agents portent l’uniforme plutôt qu’une tenue civile.

La création de cette unité se veut une réponse que le service de police juge essentielle à l’accomplissement de la mission du service qui consiste à assurer le calme, la quiétude et la tranquillité des différents espaces verts et places publiques. Cela s’avère également une réponse que le service estime adéquate avec la légalisation prochaine du cannabis.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.