Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2018 - 15:00

La Collecte de sang de la Ville de Saint-Eustache revient le 3 juillet

Par Salle des nouvelles

La collecte de sang de la Ville de Saint-Eustache, troisième en importance dans la grande région métropolitaine, sera de retour le mardi 3 juillet prochain, de 10 h à 20 h 30, à l’école secondaire des Patriotes, située au 99, rue Grignon à Saint-Eustache.

Renaud Paquette, victime d’une attaque à l’arme blanche

Modèle de résilience face à l’adversité, Renaud Paquette est le porte-parole de l’édition 2018. Le 6 août 2016, alors âgé de 28 ans, Renaud a été poignardé à la jambe, lui sectionnant du coup l’artère fémorale. Un de ses amis, Mathieu Vincent, pompier de Saint-Eustache, réussit à freiner l’hémorragie en attendant les secours. À son arrivée en salle de choc à l’hôpital de Saint-Jérôme, on estime ses chances de survie à une sur deux. Heureusement, on réussit à l’opérer et lui sauver la vie. On le place alors dans un coma provoqué durant cinq jours. Néanmoins, dès son réveil, on lui apprend que de multiples opérations à sa jambe ont été nécessaires et qu’il ne marchera sans doute plus jamais par lui-même. Sa carrière de pompier, qu’il affectionne tant, on lui dit de l’oublier. « Cette phrase allait me servir de motivation. J’allais recommencer à marcher, coûte que coûte », affirme-t-il. Au cours de son hospitalisation, Renaud a subi une dizaine d’interventions chirurgicales et reçu une grande quantité de produits sanguins. On estime qu’il doit sa vie à environ 65 donneurs de sang.

Animé par son courage et son positivisme, il amorce une réhabilitation longue et ardue, jusqu’à retrouver la faculté de marcher et accomplir son but ultime, celui de redevenir pompier. Le 23 août 2017, il réintègre les rangs de la caserne 41 de la Ville de Montréal.

« Je dois aujourd’hui la vie aux donneurs de sang. Des gens qui, dans le pur anonymat, m’ont sauvé la vie. C’est pourquoi je vous convie le 3 juillet prochain à l’école secondaire des Patriotes, à faire un précieux don de sang. Au nom des milliers de blessés et de malades partout au Québec, et en mon nom personnel, je vous dis merci », de dire le porte-parole Renaud Paquette.

Nouvel objectif : 530 donneurs

« L’épreuve qu’a vaillamment surmonté Renaud nous rappelle l’importance d’une collecte de sang majeure, comme celle de Saint-Eustache avec, cette année, un objectif de 530 donneurs », de dire Mme Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère municipale et membre du comité organisateur. « Notre collecte, qui vise habituellement un objectif de 500 donneurs est revu à 530, le chiffre « 30 » étant pour souligner le 30e anniversaire que célébrera notre courageux porte-parole ».

Le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron, a tenu à rappeler aux citoyens l’importance de cette collecte. « Les besoins en produits sanguins sont cruciaux pour venir en aide aux malades et aux blessés du Québec, et ce, particulièrement durant la période estivale. J’en appelle une fois de plus à la générosité des donneurs de Saint-Eustache et de la région, à venir faire un précieux don de vie, le 3 juillet prochain, à l’école secondaire des Patriotes située au 99, rue Grignon. C’est un privilège d’organiser une collecte aussi déterminante pour Héma-Québec et nous sommes heureux et fiers de l’adhésion de la population à la cause du don de sang », de conclure le maire de Saint-Eustache.

Suivez la collecte de sang sur les médias sociaux

L’histoire complète de Renaud est disponible sur la page Facebook de la collecte de sang à l’adresse : facebook.com/CollecteDeSangSaintEustache où une foule d’informations sur le don de sang est disponible.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.