Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 juin 2018 - 06:00

Bilan de la 184e édition de la Fête nationale dans les Laurentides

Par Salle des nouvelles

Encore cette année, les 23 et 24 juin se déroulaient les célébrations de la Fête nationale avec une dame nature

très capricieuse pendant ces deux journées. Dans la région des Laurentides, malgré cette mauvaise

température, près de 100000 personnes ont tout de même pris part aux activités coordonnées par la Société

nationale des Québécoises et des Québécois des Laurentides (SNQL).

 

«C’est phénoménal de voir que la Fête nationale peut toujours rassembler autant de gens aujourd’hui. Même après

184 ans, elle demeure un moment de rassemblement unique auquel les Québécois de partout participent avec cœur et

fierté.» Souligne Gilles Broué, président de la SNQL.


Au total, plus de 35 événements se sont tenus dans la région grâce au travail acharné de plus de 500 bénévoles. Monsieur Broué a également tenu à remercier les bénévoles et partenaires qui soutiennent les activités de la Fête nationale: «Ces Québécoises et ces Québécois sont de véritables héros et héroïnes. De par leur contribution, ils partagent leur amour du Québec et permettent à tous de participer à ce rassemblement de fierté. Sans eux, la Fête nationale ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Tout le Québec leur dit merci!»

Fondé en 1947, le Mouvement national des Québécoises et Québécois coordonne la mise en œuvre de la Fête nationale au nom du gouvernement du Québec depuis 1984. Il regroupe aujourd’hui 19 Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean-Baptiste, réparties sur tout le territoire du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.