Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 juillet 2018 - 12:30

La Ville de Saint-Colomban va de l’avant avec le traitement du fer et du manganèse

Par Salle des nouvelles

Le conseil municipal de Saint-Colomban a octroyé, le 10 juillet dernier, un contrat de 784 400 $ pour des travaux d’implantation d’un traitement du fer et du manganèse pour les réseaux d’aqueduc Phelan et Larochelle.

Les travaux, financés en totalité par le Programme de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec 2014-2018 (TECQ), commenceront au courant du mois d’août 2018 et s’étaleront sur une période estimée à trois mois. La méthode de financement via le Programme TECQ permettra d’épargner les citoyens de toute hausse de taxes en lien avec ce projet.

« Ces investissements majeurs permettront d’offrir enfin une solution viable et durable aux citoyens desservis par les aqueducs Phelan et Larochelle qui vivaient régulièrement des problèmes d’eau noire. Ces citoyens ont fait preuve d’une résilience et d’une patience hors du commun depuis 1994. L’accès à une eau potable de qualité fait partie des priorités de notre action politique, aucun autre investissement ne se justifie davantage. Nous réglons ainsi un problème qui traîne depuis 25 ans et pour lequel je me suis investi depuis le début de mon engagement en tant qu’élu », a déclaré le maire de Saint-Colomban Xavier-Antoine Lalande.

La Ville a opté pour une technologie de traitement au sable vert qui filtre et élimine entièrement le fer et le manganèse de l’eau distribuée. À ce système de filtration s’ajoute un système de désinfection aux rayons ultraviolets pour offrir une eau encore plus sécuritaire à la population.

À propos

Situé au cœur des Laurentides, la Ville de Saint-Colomban compte plus de 16 000 habitants et s’étend sur près de 95 kilomètres carrés. Elle fait partie de la MRC de La Rivière-du-Nord, avec les villes de Saint-Jérôme, Sainte-Sophie, Saint-Hippolyte et Prévost.

Pour plus d’informations, consultez st-colomban.qc.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.