Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2018 - 20:35

Texte commandité

Construction : 4 conseils pour choisir un entrepreneur fiable

Construire ou rénover sa maison est une entreprise longue et maintes fois parsemée d’embûches. Le choix de l’entrepreneur est donc primordial, ne serait-ce que pour s’assurer de la qualité des travaux. Il est souvent plus facile de procéder par le bouche-à-oreille : des amis, de la famille ou des collègues auront peut-être déjà testé le professionnalisme d’un constructeur. Mais quand ce n’est pas le cas, comment le choisir ?

  1. La Régie du Logement

La Régie du logement recense tous les entrepreneurs du bâtiment dans la mesure où ils ont l’obligation de détenir une licence pour exercer. Il est possible d’y consulter la liste pour s’assurer au minimum de leur légitimité. Cela ne vous assurera pas de leur fiabilité, c’est pourquoi il est préférable de leur demander quelques références de clients chez qui ils ont travaillé.

  1. Le registre des entreprises

Vérifiez également que l’entrepreneur choisi est bien enregistré au registre des entreprises, c’est un gage de professionnalisme.

  1. Les garanties

S’entourer de garanties pour éviter les déconvenues est essentiel. Par exemple, choisissez un entrepreneur ayant la garantie Reno-Maître dans le cas d’une rénovation pour être sûr de la qualité des travaux entrepris. La liste des entrepreneurs certifiés est disponible sur CCA Québec.

  1. Les soumissions

Sélectionnez au moins trois entrepreneurs et demandez-leur des soumissions. Elles devront décrire précisément la description détaillée des travaux, leur coût, la date de début et de fin de chantier, le règlement d’un acompte ou non, les modalités de paiement. Si l’une d’elles exige un acompte, ne versez qu’une petite somme pour éviter les mauvaises surprises et payez le reste au fur et à mesure de l’avancement des travaux. N’oubliez pas de poser autant de questions que nécessaires avant de faire affaire.

  1. Le contrat

Signez un contrat quoiqu’il arrive, les écrits restent. En cas de litige, ce sera un document de référence capital. Celui-ci doit être suffisamment détaillé. Vous pouvez consulter la liste des éléments qui doivent y figurer sur le site de l’Office de la protection des consommateurs.

Si malgré tout, les travaux sont mal réalisés ou non terminés à la date initialement prévue, tentez de négocier avec l’entrepreneur. À défaut d’entente à l’amiable, contactez un avocat en droit de construction pour savoir si un dépôt de plainte est possible. Spécialiste de ces questions, il vous épaulera efficacement dans vos démarches juridiques.

 

 


 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.