Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 octobre 2018 - 15:00

Collecte de produits électroniques au Brault & Martineau de Sainte-Thérèse

Dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets tenue du 20 au 28 octobre 2018, l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec) tient à féliciter les Québécois qui, cette année, ont franchi le cap des 100 000 tonnes métriques de produits électroniques désuets récupérés depuis le début du programme en 2012, soit plus de 13 millions d’appareils détournés des sites d’enfouissement.
 

En 2017 seulement, les Québécois ont récupéré en moyenne 2,7 kg chacun, ce qui représente un total de plus de 22 000 tonnes de produits électroniques recyclés ou acheminés vers le réemploi. Très heureuse de ces résultats, l’ARPE-Québec constate toutefois qu’un grand nombre de Québécois conservent des SerpuariensMD à la maison, faisant en sorte que de précieuses ressources tardent à être réutilisées.

 

Deux Québécois sur trois ont encore des produits électroniques désuets à la maison

Un récent sondage mené par l’ARPE-Québec démontre que deux Québécois sur trois ont encore des produits électroniques dont ils ne se servent plus à la maison. 62 % d’entre eux disent ne pas avoir eu ou pris le temps de s'en occuper, ne pas avoir décidé quoi faire avec, ou les accumuler en attendant de faire le grand ménage. Parmi ces objets désuets se trouvent, entre autres, des téléviseurs, des ordinateurs portables et de bureau, des accessoires d’ordinateur, des imprimantes, des tablettes électroniques, des cellulaires, des téléphones conventionnels, des lecteurs DVD/Blu-Ray, des lecteurs de musique portatifs, des caméras numériques et des consoles de jeux vidéo.

 

C’est donc dire que des quantités significatives de matières premières telles que l’or, le cuivre et l’argent, qui pourraient être réutilisées dans la fabrication de nouveaux produits, dorment dans les résidences de nombreux Québécois. Le recyclage d’appareils électroniques est un geste simple qui permet de récupérer ces précieuses ressources au lieu d’avoir à les extraire du sol, et ce, à grand coût pour l’environnement. Par exemple, pour obtenir une tonne de cuivre, il faut seulement 14 tonnes de déchets électroniques recyclés au lieu de 80 000 tonnes de matières extraites du sol. Afin de préserver nos ressources naturelles, le recyclage est une avenue plus efficace et plus écologique que l’exploitation minière traditionnelle.

 

Martin Carli encourage le recyclage intelligent des produits électroniques en fin de vie utile

Une fois de plus cette année, le vulgarisateur scientifique Martin Carli s’associe à l’ARPE-Québec pour sensibiliser les Québécois à l’importance de recycler ses vieux appareils électroniques en les apportant dans l’un des quelque 1 000 points de dépôt officiels de la province. Par ce geste, les consommateurs s’assurent que leurs appareils seront traités de façon sécuritaire, sûre et écologique par des entreprises certifiées, en plus de contribuer à réduire l’empreinte écologique du Québec.

 

« Il est impossible d’envisager nos vies sans appareils électroniques, mais il est primordial d’en disposer de façon responsable et écologique. Ces produits ne devraient jamais finir à la poubelle, ni dans le bac de recyclage ni en bordure de rue! En passant par le programme Recycler mes électroniquesMC de l’ARPE-Québec, la population peut avoir la conscience tranquille et l’assurance que les produits en fin de vie utile seront détournés des sites d’enfouissement ou de l’exportation illégale, et qu’ils seront recyclés dans le respect de l’environnement. On évite ainsi notamment que des matières toxiques telles que le mercure et le plomb se retrouvent dans la nature, souligne Martin Carli. Il y a plus de 150 types de produits acceptés dans le cadre du programme, alors profitons de la Semaine québécoise de réduction des déchets pour apporter nos SerpuariensMD dans l’un des points de dépôt officiels accessibles gratuitement dans toutes les régions du Québec. »

 

L’ARPE-Québec prend en charge tous les produits électroniques apportés dans ses points de dépôts officiels, dont plusieurs écocentres municipaux, de nombreux détaillants et autres organismes et entreprises. Les appareils sont ensuite acheminés à des entreprises certifiées et approuvées, conformes aux normes de recyclage en vigueur au Canada, qui en assureront le traitement dans le respect de l’environnement, tout en minimisant les risques pour la santé et la sécurité. Une fois les produits démantelés, les matériaux qu’ils contiennent, comme les métaux, les plastiques et le verre seront triés, récupérés, transformés et réutilisés afin de fabriquer de nouveaux produits, préservant ainsi nos ressources naturelles non renouvelables.

 

Pour identifier l’un des quelque 1 000 points de dépôt officiels au Québec, consulter la liste complète des produits acceptés et obtenir plus d’information sur le recyclage des produits électroniques : www.recyclerMESelectroniques.ca/qc.


Collectes spéciales un peu partout en province

Outre la grande accessibilité du réseau de points de dépôt officiels de l’ARPE-Québec, plusieurs collectes spéciales sont réalisées à travers la province en collaboration avec les municipalités et divers partenaires. Par exemple, les 27 et 28 octobre prochains, une grande collecte sera organisée dans tous les Brault & Martineau. La population est invitée à consulter régulièrement le calendrier sur le site Web de l’ARPE-Québec pour connaître les collectes à venir.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.