Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 novembre 2018 - 12:00

Le député Ramez Ayoub se réjouit de l’investissement dans les nouvelles technologies.

Nouveau radar météorologique installé à Blainville

Par Salle des nouvelles

Le député fédéral de la circonscription Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, se réjouit de l’annonce de la ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, concernant l’installation d’un nouveau radar météorologique à Blainville.

« Je suis ravi que le 1er radar au Québec et le 2e au Canada à être remplacé dans une série de 20 d’ici 2023, le soit à Blainville. Ce dernier mis en service le 1er octobre dernier se trouve sur un site appartenant à Transports Canada. Grâce à ce radar, les veilles et les avertissements météorologiques seront beaucoup plus précis et permettront aux citoyens et à leur famille de prendre rapidement les mesures appropriées pour tout ce qui découle de l’annonce d’une intempérie à venir, notamment dans l’organisation de la sécurité sur les routes, du déneigement, des aéroports et des fermetures d’école » souligne le député fédéral Ramez Ayoub.

Il s’agit d’un investissement de 95 millions de dollars qui s’inscrit dans les priorités et la vision du gouvernement du Canada sur la protection de l’environnement et l’adaptation aux effets des changements climatiques. Ce nouveau radar météorologique de pointe, qui remplace celui de l’Université McGill, d’une ancienne technologie, est plus puissant et permettra aux personnes de la région métropolitaine de Montréal de bénéficier d’avertissements météorologiques d’une plus grande précision.

« Avec les changements climatiques, nous allons connaître de plus en plus d’événements climatiques extrêmes ou inhabituels, d’où l’importance d’investir dans l’équipement de pointe », rappelle le député Ramez Ayoub.

Dotés d’une technologie ultramoderne, les nouveaux radars communiqueront des mises à jour plus fréquentes et disposeront d’une plus grande portée de détection de temps violent.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.