Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 novembre 2018 - 13:30

La Fondation Adapte-Toit offre un soutien financier à un homme paralysé

Par Salle des nouvelles

La Fondation Adapte-Toit est heureuse de vous annoncer qu’elle officialisera ce lundi 12 novembre, la remise d’un chèque de 6 364,47 $ à M. Sylvain Payette, un résident de Boisbriand devenu paraplégique suite à un accident de motoneige survenu en 1995. Cette aide lui permettra un gain supplémentaire d’autonomie et en plus d’améliorer sa qualité de vie quotidienne.  

Un besoin essentiel

À l’âge de 30 ans, Sylvain Payette, perd l’usage de ses jambes dans un accident de motoneige. Dès lors, sa vie bascule et il doit apprendre à s’adapter face aux défis qui surviennent dans son environnement. Le domicile de sa maman, dans lequel il vit actuellement à ses côtés, ainsi que son frère, sa sœur et le compagnon de cette dernière, n’est pas adapté à sa condition. Vu le coût très élevé des adaptations nécessaires et du soutien insuffisant du programme PAD, offert par le gouvernement, M. Payette s’est adressé à la Fondation Adapte-Toit. Un chèque de 6 364,47 $ lui sera donc remis afin de couvrir les ajustements essentiels à son autonomie tels que l’installation d’une plaque élévatrice pour permettre l’accès à son domicile et l’adaptation de la salle de bain, avec une douche sans seuil, afin de répondre à ses besoins existentiels.

Venir en aide aux personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière 

La Traversée Le courage d’avancer
 qui a eue lieu l’été dernier, du 15 août au 7 septembre 2017, a permis d’amasser plus de 260 000$ en dons et commandites, dont près de 160 000$ en argent afin de soutenir la cause de la lésion de la moelle épinière. Plus de 2 000 Québécois subissent une lésion médullaire et sont paralysés chaque année en raison d’accidents ou de maladies.  La Fondation Adapte-Toit, active depuis maintenant 3 ans, aide les victimes d’une lésion de la moelle épinière dans l’aménagement accessible et adapté de leur environnement et leur facilite l’accès à des services d'aide à domicile.

« J’ai la chance de bénéficier de soins à domicile, d’être entouré de gens extraordinaires et de vivre dans une maison adaptée à ma condition, ce qui n’est toutefois pas le cas de la majorité des lésés médullaires » explique Julien Racicot, le directeur et fondateur de la fondation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.