Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 novembre 2018 - 08:00

À Saint-Eustache : adoption du plan directeur du réseau cyclable

À la séance du conseil municipal du 12 novembre dernier, les élus municipaux ont adopté à l’unanimité un ambitieux plan directeur du réseau cyclable de la Ville de Saint-Eustache, dont certaines recommandations sont déjà mises en branle, alors que d’autres se concrétiseront dès le printemps prochain et au courant des prochaines années.

 

« Le nombre de cyclistes sur nos voies augmente sensiblement d’année en année. Conséquemment, le prolongement et le réaménagement du réseau cyclable existant, de même que des mesures de sécurisation améliorées du réseau, s’imposaient. Nous sommes très fiers d’avoir une vision cohérente qui nous permettra de mieux arrimer la cohabitation des divers usagers de la route à Saint-Eustache et de favoriser le transport actif, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. », a déclaré le maire Pierre Charron, au moment de l’annonce.

 

Un plan directeur sur mesure

Afin de dresser un relevé des pistes cyclables existantes et rédiger le plan d’aménagement du réseau cyclable, la Ville a mandaté un consultant externe, Louis Champagne architecte paysagiste. Il a lui-même pris en considération les recommandations de Vélo Québec afin de connaître les meilleures pratiques qui soient en matière d’aménagement de voies cyclables. C’est après avoir mené une analyse rigoureuse du territoire eustachois, en regard des types de voies cyclables et des règles de sécurité, que 33 recommandations d’interventions ont été énoncées, tant au niveau de l’éclairage, de la signalisation, du marquage au sol que du réaménagement des voies.

 

Des actions concrètes

Parmi les grands changements qui seront apportés, notons la jonction de la piste cyclable de la 25e Avenue avec la rue Dubois, permettant ainsi de traverser, en toute sécurité, sous l’autoroute 640; l’aménagement de voies cyclables sur les rues Hector-Lanthier et Dubois, entre la 25e Avenue et le boulevard Arthur-Sauvé afin d’offrir un axe cyclable est-ouest sécuritaire et sans intersection au nord de la ville; ainsi que le prolongement du réseau cyclable dans le quartier Albatros, avec des liens menant au futur site du REM.

 

« Déjà, la passerelle installée en 2017 au-dessus de la rivière du Chêne, parallèle au boulevard Industriel, invite les piétons et les cyclistes à aller travailler dans le quartier industriel sans voiture. Nous poursuivrons, dès le printemps prochain, à mettre en place des actions concrètes pour favoriser le transport actif à Saint-Eustache. Dans notre vision du déploiement du réseau cyclable, nous visons notamment à favoriser l’accès aux parcs, aux espaces verts et aux écoles. Voilà une façon d’inviter les citoyens à jouer dehors! », a précisé Marc Lamarre, conseiller municipal responsable des sports.

 

La Ville de Saint-Eustache prévoit réaliser les recommandations du rapport dans le courant des prochaines années, au rythme de ses moyens financiers, tout en adressant des demandes de subventions aux deux paliers de gouvernement. On peut consulter le plan directeur du réseau cyclable 2018 sur le site Web de la Ville au www.saint-eustache.ca, onglet Sport et plein air.

 

« En plus de favoriser les déplacements à l’intérieur de Saint-Eustache, nous allons bonifier notre réseau existant pour l’arrimer au tracé métropolitain annoncé en 2017 par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Les déplacements seront ainsi grandement facilités avec les villes voisines : Laval, Mirabel, Boisbriand et Deux-Montagnes. Nous sommes tous très enthousiastes devant ces nouveaux projets! », a conclu le maire Pierre Charron.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.