Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2018 - 09:25 | Mis à jour : 09:57

Les Sommets, hauts lieux d’émotion.

Les Sommets honorent ses moniteurs d'exceptions

Par Salle des nouvelles

Les Sommets a honoré ses passionnés de l’enseignement lors de la rencontre officielle des moniteurs en octobre dernier au Sommet Saint-Sauveur.  Lors de cette occasion, les Prix Georges Dufour et Suzanne Bergeron furent remis; le premier prix pour la catégorie Bâtisseur et un second pour la catégorie Relève.


Le prix Bâtisseur : l’inébranlable
 
Reconnaissant la longévité d’un moniteur, la passion qu’il ou elle a su transmettre à des milliers de jeunes au fil des ans et son amour pour le ski, le Prix Georges Dufour & Suzanne Bergeron Bâtisseur a été remis cette année à Richard Bélair, de l’École de glisse du Sommet Gabriel. Depuis près de 40 ans déjà, Richard se démarque par sa persévérance inébranlable. Que ce soit pour l’obtention de sa certification niveau 4, la création de vidéos d’enseignement ou pour l’organisation d’un carnaval de ski; aucun défi ne lui résiste. Créatif, authentique, humble et passionné par son sport, on reconnait surtout Richard par son sourire accueillant, tant apprécié par ses collègues et tous les apprentis skieurs à qui il a enseignés. Même après toutes ces années sur les pistes, son amour du ski teinte encore son quotidien. D’ailleurs, une rumeur court même à l’effet qu’il débuterait sa préparation du carnaval de l’École de glisse 1 an à l’avance !

Le prix Relève : un doublé féminin
 
Cette année, le choix du prix relève les Sommets 2017-2018 fût remis à deux monitrices d’exception : Amélia Bernard et Stéphanie Desrochers, toute deux de l’École de glisse du Sommet Morin Heights. Ces deux amies ont d’ailleurs grandies sur les pistes. Ensemble, elles ont évoluées par le programme de pré-moniteur avant de devenir monitrices de ski. Depuis maintenant 9 ans, elles occupent maintenant le poste de superviseure tous les week-ends à l’école de glisse. Ainsi, durant leurs études secondaires, collégiales et universitaires, elles ont su concilier ces deux modes de vies occupées. Or, ce qui distingue réellement Amélia et Stéphanie est leur très grande générosité. Chaque année, elles s’impliquent à la formation des nouveaux moniteurs, à l’organisation d’événements et à l’apprentissage des nouvelles techniques d’enseignement. Ainsi, à la montagne, est née une amitié ayant une passion commune : le ski.
 
Fier de supporter ses moniteurs dans le partage de la passion du ski et de la planche à neige,  à plus de 5 000 jeunes apprentis chaque week-end, les Sommets vous attend cet hiver pour la plus longue saison de ski au Québec !

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.