Publicité
11 décembre 2018 - 08:00

Les résidents des résidences COGIR contribuent à garder les plus démunis au chaud cet hiver

En cette période de l’année teintée de générosité, les résidents des résidences privées pour ainés du groupe Cogir situées sur le territoire de Montréal et de la Rive-Nord de Montréal, sont très fiers de remettre le fruit de leur travail afin d’aider les familles dans le besoin. En effet, depuis le début de l’automne, des milliers d’articles de laine ont été tricotés et c’est plus de 15 hottes du Père Noël qui seront remises au cours des prochains jours à la Société St-Vincent-de-Paul de Montréal venant en aide aux familles démunies, dans le cadre du méga tricothon organisé par le groupe. Au total, c’est plus de 55 hottes qui seront distribuées aux quatre coins de la province.

En plus de garder les plus démunis au chaud cet hiver, cette activité a généré plusieurs bénéfices pour les résidents notamment en brisant l’isolement et en renforçant le sentiment de contribuer à la société sans parler du plaisir qu’ils ont eu à se retrouver pour tricoter et se remémorer des souvenirs de leur enfance « Nos résidents ont tout de suite embrassé la cause. Plusieurs tricotaient déjà, mais cette fois, ils étaient fiers de faire partie d’une grande aventure et de pouvoir aider un grand nombre de personnes » nous partage Jean Trudel, directeur régional pour Cogir Immobilier.

« Plusieurs ainés n’ont malheureusement pas de famille proche. Cette activité les a rapprochés les uns des autres et leur a donné le sentiment d’être utiles. Le tricot est aussi un excellent exercice pour maintenir la dextérité, la concentration et la créativité » ajoute Marie-Josée Tardif, infirmière et directrice principale régionale – services de santé.

De la tuque au chandail, en passant par les foulards, bas et mitaines, chaque résidence a conçu et réalisé des pièces uniques pour tous les membres de la famille. « Nous avons laissé toute la latitude aux tricoteuses de choisir les modèles qu’elles désiraient réaliser. Nous offrons donc des pièces autant pour les bébés que les enfants et les adultes » complète Annie Fex, coordonnatrice en gestion de projets et développement en loisirs pour Cogir Immobilier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.