Publicité
17 janvier 2019 - 15:00

Nouvelles actions devant les tribunaux contre les nuisances aéro portuaires

Les Pollués de Montréal-Trudeau lancent une campagne de sociofinancement

Les Pollués de Montréal-Trudeau font appel au sociofinancement sur la plateforme de GoFundMe afin de défrayer les coûts des nouvelles actions en jugement déclaratoire relatives au couvre-feu et au projet d'agrandissement et de rénovation d'ADM de 4,5G$. 

Compte tenu du fait que ces actions ne sont pas financées par le Fonds d'aide financière aux actions collectives, cette campagne permettra aux Pollués de faire face aux dépenses entrainées par ces actions.

Les demandes en jugement déclaratoire seront déposées à la Cour sur les deux sujets suivants: la légalité d’absence de couvre-feu de 23 h à 7 h à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau et l’absence de consultation publique, reliée au projet d’agrandissement et de rénovation de 4,5G $ annoncé par Aéroports de Montréal (ADM) le 30 avril 2018.

Les personnes qui ne désirent pas transiger avec GoFundMe, peuvent faire parvenir leur don directement aux Pollués de Montréal-Trudeau, via le site lpdmt.org

Le collectif de citoyens Les Pollués de Montréal-Trudeau, un regroupement non partisan, est enregistré comme organisme sans but lucratif depuis 2013. LPDMT réclament principalement, outre des dommages et intérêts compensatoires pour bruit excessif et la pollution de l'air, une gestion moderne des impacts environnementaux des activités de l’aéroport Montréal-Trudeau et l’application d’un couvre-feu strict entre 23 h et 7 h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.