Publicité
23 janvier 2019 - 16:53 | Mis à jour : 5 février 2019 - 17:13

Texte commandité

Questions à se poser avant de faire l’achat d’un véhicule usagé

 

L’achat d’un véhicule usagé est souvent une option intéressante en raison de son coût moins élevé et du fait qu’un véhicule neuf perdra rapidement de sa valeur. Toutefois, il s’agit également d’une décision potentiellement risquée puisque plusieurs données concernant le véhicule sont parfois inconnues ou qu’il est possible de tomber sur un citron. Il est donc essentiel de se poser les bonnes questions sur le véhicule désiré avant d’effectuer son achat.

L’historique du véhicule

Un commerçant de voitures d’occasion doit fournir des documents et un contrat fournissant toutes les informations disponibles sur le véhicule usagé. Un particulier n’est toutefois pas tenu d’en faire autant. C’est pourquoi il vaut mieux poser un maximum de questions, notamment en ce qui concerne la raison de la vente. Cela donnera déjà de bons indices sur la fiabilité du véhicule.

Il est aussi possible de poser des questions quant aux frais d’entretien et aux coûts d’assurances. Naturellement, il vaut mieux contacter sa propre assurance pour connaître ce qu’il en coûtera réellement. Certains véhicules sont plus chers à assurer que d’autres, même lorsqu’ils sont usagés.

D’autres éléments pertinents à connaître sont les conditions d’utilisation et l’origine du véhicule, surtout s’il a eu plus d’un propriétaire. L’idéal est aussi d’avoir accès aux documents concernant les entretiens et réparations effectuées sur la voiture. Cela permet de connaître les pièces qui ont été remplacées, en particulier après une collision.

Il existe également des ressources en ligne pour connaître certaines informations sur un véhicule précis. Il peut être judicieux de les consulter, en particulier en faisant affaire avec un particulier. Ainsi, Carfax permet souvent de savoir si l’automobile a été impliquée dans un accident. Quant au Registre des droits personnels réels et mobiliers, il indique si le véhicule est libre de dettes.

Essai routier et inspection

Plusieurs facteurs peuvent influencer le prix demandé d’un véhicule usagé, comme le kilométrage par rapport à l’année de fabrication, le type de transmission, les équipements inclus, dont les pneus d’hiver ou d’été et leur niveau d’usure, ou même la couleur. En effet, certaines couleurs sont plus recherchées que d’autres, même s’il est possible de les changer avec les produits Roberts Paint Care. Mais pour s’assurer que le vendeur demande un prix juste, rien ne vaut une inspection mécanique.

Il est fréquent de demander un essai routier avant d’acheter un véhicule, mais cela ne permet pas d’évaluer son état général avec précision. C’est pourquoi il vaut mieux demander une inspection professionnelle, même si cela rallonge un peu le processus d’achat.

L’inspection permet notamment d’évaluer l’état des freins et de la suspension. Si les réparations à faire sont trop importantes, ce ne sera probablement pas un bon achat. Cette étape aide également à examiner sommairement la carrosserie, mais il est possible d’obtenir une évaluation plus poussée chez un carrossier lorsqu’une collision est connue ou soupçonnée.

Tous ces éléments cumulés permettent donc de déterminer si un véhicule d’occasion en particulier constitue un bon achat comme prochaine voiture, mais aussi de savoir si le prix demandé est juste et représentatif.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.