Publicité
14 mars 2019 - 12:00 | Mis à jour : 15:09

Conditions de travail

Le CISSS des Laurentides et le syndicat APTS procèdent à la signature d'une convention collective

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides et l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont signé l’entente sur les dispositions locales de la convention collective.

« Il s'agit d'une excellente nouvelle qui permet à la fois au syndicat et à notre l'établissement d'atteindre des objectifs importants. Le CISSS des Laurentides, avec ses quelque 14 000 employés, est de loin le plus grand employeur de la région. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur nos partenaires syndicaux qui ont à cœur tant la qualité des services à la population que le bien-être du personnel », s’est réjoui M. Jean-François Foisy, président-directeur général du CISSS des Laurentides.

Rappelons que l’APTS représente quelque 3000 employés de différents titres d’emploi au CISSS des Laurentides, dont principalement des professionnels et des techniciens affectés à la prestation de différents soins et services à la population.

Les employés et professionnels œuvrant au CISSS des Laurentides sont représentés par trois centrales syndicales : l’APTS, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et la Confédération des syndicats nationaux (CSN). L’entente aujourd’hui entérinée vient conclure les rondes de négociations au sein de l’établissement puisque les dispositions locales des deux autres syndicats ont été conclues au courant de l’année 2018.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.