Publicité
17 mai 2019 - 13:00 | Mis à jour : 21 mai 2019 - 09:15

Collecte de soutiens-gorge du 17 mai au 5 juin 2019

Osez donner vos soutiens-gorge pour la bonne cause !

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Du 17 mai au 5 juin, pour une 12e année consécutive, la collecte de soutiens-gorge Osez le donner est de retour. Elle a permis d’amasser jusqu’à ce jour plus de 1,7 millions de dollars pour la cause. Pour chaque soutien-gorge donné à la Vie en Rose, 1$ sera remis à la Fondation cancer du sein du Québec pour le financement de la recherche.

Vous pouvez venir déposer un maximum de 100 soutiens-gorge dans toutes les boutiques de la Vie en Rose au Québec.

Une deuxième vie à vos soutiens-gorge 

Les soutiens-gorge donnés sont remis à Certex qui s’occupe d’en faire la valorisation. Selon son type et sa condition, le soutien-gorge peut être valorisé en étant vendu localement à des friperies ou vendu à l’exportation dans des pays en voie de développement. Notez qu'il ne doit pas être découpé ou modifié pour en assurer sa seconde vie.

Où vont les dons ?

L’argent amassé permet de financer le programme Accès-recherche mis sur pied en collaboration avec le Groupe McPeak-Sirois de recherche clinique en cancer du sein, un consortium des principaux acteurs dans ce domaine. Ce programme permet à un plus grand nombre de personnes touchées par le cancer du sein d’avoir accès aux protocoles de recherche clinique, et ce à travers le Québec. « Depuis l’existence du programme Accès-recherche, déjà deux nouveaux centres hospitaliers, bientôt trois, se sont ajoutés au Groupe qui en comptait quatre lors de son lancement en octobre 2015 », commente Dominique Johnson, directrice générale du Groupe McPeak-Sirois. L’objectif du Groupe est d’étendre son action à l’ensemble du territoire du Québec d’ici 2023.

« Le taux de survie s’est nettement amélioré depuis les 40 dernières années. Ce sont aujourd’hui 88% des femmes touchées par un cancer du sein qui survivent au-delà de 5 ans. La cause principale de cette amélioration est l’introduction de la recherche clinique dans le processus de traitement. »

Dr André Robidoux, président du comité scientifique du Groupe McPeak-Sirois, chirurgien-oncologue et directeur du Groupe de recherche en cancer du sein au CHUM.

Nouvelles porte-paroles

Le cancer du sein touche les personnes de tous les âges. Près de 50%, des cancers du sein sont diagnostiqués chez les femmes entre 50 et 69 ans et 29% entre 20 et 49 ans. Afin de sensibiliser la population, quel que soit votre âge, à l’observation des seins, le duo mère-fille, Mélanie Maynard et Rosalie Bonenfant, représente la campagne « Osez le donner » cette année.

« Dans la vie, il y a bien des choses qu'on ne contrôle pas. Certaines maladies en sont la preuve. Par contre, nous sommes en mesure de contrôler tout ce qui concerne la prévention. Minimiser les risques, c'est la seule responsabilité qui nous revient quand on se bat contre le destin. » Mélanie Maynard.

« J'aime me dire que se tâter les seins à l'occasion n'est certainement pas une habitude plus difficile à prendre que de se mettre au gym ! »  Rosalie Bonenfant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.