Publicité
21 juin 2019 - 09:00 | Mis à jour : 11:16

Projet Pilote : Viens jouer dans rue! Rosemère sélectionne sept rues

Par Salle des nouvelles

La Ville de Rosemère a officiellement annoncé hier, dans le cadre d’une conférence de presse, le nom des sept rues retenues pour participer au projet pilote Viens jouer dans rue!

« Viens jouer dans rue! est un projet pilote très mobilisateur! J’ai été ravi de constater l’engouement des citoyens envers cette initiative. Nous avons d’ailleurs reçu plus de 25 noms de rue. Notre choix s’est, bien sûr, orienté vers les rues les plus sécuritaires pour nos jeunes » a souligné Eric Westram, maire de Rosemère.

Les rues sélectionnées sont : Edgewood (entre Dufferin et Woodlawn), Mélèzes, York (entre Oriole et Tylee), Avalon (entre Armstrong et Académie), Hardy, Béland et Montview. Il avait été préalablement convenu de choisir une rue par secteur. Toutefois, comme le secteur 2, est vaste et divisé par boulevard Labelle, deux rues ont été sélectionnées dans ce secteur.

L’affichage dans ces sept rues sera installé prochainement. Les rues sélectionnées devront obligatoirement respecter un code de conduite, en vigueur jusqu’en septembre, qui suggérera entre autres la vitesse à 15 km/h.

Rappelons que Viens jouer dans rue! a pour but de susciter l’intérêt des enfants à quitter leurs écrans et à nouer des relations avec leurs pairs du voisinage. La période de mise en candidature des rues s’est déroulée du 16 avril au 15 mai dernier.

Si ce projet pilote se déroule bien, un plus grand nombre de rues pourrait être choisi l’an prochain.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.