Publicité
24 septembre 2019 - 10:56 | Mis à jour : 14:53

Séance d’information publique et création d’un comité consultatif

Réaménagement d’une cellule de placement de résidus industriels

Par Salle des nouvelles

L’entreprise Stablex, qui est implantée à Blainville depuis plus de 35 ans, envisage aujourd’hui le déplacement de l’une de ses cellules de placement des résidus traités afin de s’éloigner des quartiers résidentiels. Ce réaménagement offre également des possibilités d’agrandissement qui permettront à Stablex de prolonger sa mission.

Dans ce contexte, Stablex convie la population à une séance d’information sur le projet et souhaite mettre sur pied un comité consultatif composé de citoyens et d’acteurs locaux. La mise sur pied du comité consultatif s’inscrit dans une démarche visant à recueillir les commentaires et les préoccupations des diverses parties prenantes du milieu et des citoyens de Blainville. Les avis formulés seront intégrés à une étude d’impact sur l’environnement prévue par la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), pour bonifier le projet.

Stablex échangera de façon ouverte sur le projet envisagé et présentera une proposition de démarche de préconsultation le mardi 8 octobre 2019, de 18 h à 21 h au Golf Le Blainvillier situé au 200, rue du Blainvillier

Toute personne ou tout groupe souhaitant participer à cette rencontre est invité à confirmer sa présence le plus tôt possible sur la boîte vocale au 450-430 9230, poste 4835, ou par courriel à l’adresse suivante [email protected].

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.