Publicité
19 novembre 2019 - 09:00

Favoriser l'intégration des personnes immigrantes

Le programme "Un emploi en sol québécois" dans la région pour proposer des candidats

Par Salle des nouvelles

La Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) invite les employeurs de la région des Basses-Laurentides, cherchant à combler des postes disponibles à temps plein, à l’année, à court ou moyen terme, à participer à l’activité du programme Un emploi en sol québécois. Elle se déroulera le 22 novembre prochain à la Maison du citoyen de la ville de Boisbriand.

Ce projet vise à favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les régions du Québec. Initié par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et appuyé par les chambres de commerce présentes dans les différentes municipalités des régions ciblées, le déploiement des activités se fait en concertation avec les organismes communautaires spécialisés dans l’accompagnement des personnes immigrantes ainsi qu’avec les instances régionales de Services Québec.

Un moyen de trouver de la main-d'oeuvre rapidement pour les employeurs

« Ce programme offert est une opportunité pour les employeurs de trouver rapidement de la main-d’œuvre. La FCCQ procède à une présélection des candidats facilitant ainsi le processus de recrutement pour les employeurs », a déclaré Cynthia Kabis, directrice générale de la CCITB.

« En mettant les employeurs en lien avec les nouveaux arrivants qui se cherchent activement un travail, on favorise ainsi un maillage qui permettra à ces derniers d’obtenir un emploi rapidement, de s’installer aussitôt dans leur région d’accueil et de commencer rapidement, grâce au travail, leur processus d’intégration. Une formule gagnante pour tous. Nous invitons les entreprises à s’inscrire rapidement sur le site web du programme », a conclu Stéphane Forget, président-directeur de la FCCQ. 

 

Les entreprises intéressées peuvent se renseigner ou s'inscrire en ligne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.