Publicité
2 décembre 2019 - 09:00

Dévoilement de la cohorte de la Mission France 2020 du Réseau M

Deux entrepreneurs de Sainte-Thérèse en quête de croissance à l’international

Par Salle des nouvelles

Le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship a dévoilé le nom des 14 entrepreneurs qui se propulseront à l’international grâce à la 8e Mission France, qui se déroulera du 28 mars au 4 avril 2020. Deux entrepreneurs issus de la Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-de-Blainville en feront partie.

Michael Maillé tient la société Brustique. Sa mission ? "Transformer le bois provenant de nos forêts de manière responsable pour ensuite fabriquer du mobilier de haute qualité destiné aux foyers québécois et aux entreprises d’ici".

De son côté, Valérie Martin, est aux commandes du Bon Plan, une structure qui prend en charge le plan marketing des entreprises. Tous deux sont entrepreneurs de la région de Sainte-Thérèse-de-Blainville et comme leurs douze autres camarades participant à la Mission France 2020, quels que soit leur domaine (santé animale, produits du verre, services de santé, fabrication et distribution de produits naturels...) ils ont déjà à cœur la réussite de leur mission. Plusieurs d’entre eux sont d’ailleurs déjà engagés dans une démarche à l’international.

Cette année, la cohorte est composée de neuf entrepreneurs de 18 à 35 ans, ainsi que de cinq entrepreneurs de plus de 36 ans, représentant ainsi six régions du Québec. « Ce qui distingue cette mission, c’est que nous nous adressons à tous les entrepreneurs mentorés du Réseau M. Qu’ils soient en phase de démarrage ou de croissance, qu’ils soient dans le domaine de l’agroalimentaire ou de l’ingénierie, et peu importe leur âge, ils sont la bienvenue! », explique Pierre Duhamel, directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship.

Un accompagnement personnalisé et soutenu à chaque étape

Le Réseau M offre aux participants un accompagnement personnalisé et soutenu à chaque étape de la Mission par une équipe chevronnée. Les responsables sont également présents en France pour les aider à vivre pleinement leur expérience.

Ces entrepreneurs sont tous accompagnés par des mentors du Réseau M – des entrepreneurs aguerris – qui les soutiennent aussi dans cette démarche. Deux journées de formations et d’ateliers sont organisées en amont pour permettre aux entrepreneurs de se bâtir une stratégie sur mesure pour atteindre leurs objectifs. Plusieurs ateliers visent également à leur transmettre des connaissances et compétences essentielles à la réussite de leur mission.

« Nous ne nous contentons pas ‘d’envoyer’ des entrepreneurs en France. Nous les entourons de tellement d’accompagnement : pitch de vente avec Serge Beauchemin d’alias entrepreneur·e, culture des affaires en France avec Francis Bélime d’Akova et mentor au Réseau M, analyse de marché avec Guillaume Cariou de Mercadex International, lois et réglementations avec Québec International, rencontres d'entrepreneurs ayant vécu l'international et bien plus », ajoute Pierre Duhamel.

Soutien de partenaires québécois et français d'influence

Les mentorés de cette 8e mission rencontreront des acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial en France. Ils seront notamment accueillis à la résidence du Québec à Paris (Délégation générale du Québec à Paris), ainsi qu’à l’Ambassade du Canada en France où ils pourront s’entretenir avec des délégués commerciaux.

Ils pourront également rencontrer les équipes du Réseau M France et du Moovjee dirigés par Dominique Restino et Bénédicte Sanson, tous partenaires de la Mission. Le Réseau M souligne également l’important soutien de partenaires québécois de renom qui assument notamment les frais directs de la Mission (une valeur d’environ 10 000 $ par entrepreneur).

Le Réseau M bénéficie du soutien majeur d’Air France, de la Banque Nationale, de Cogeco et de LOJIQ. Les participants âgés de 35 ans et moins qui répondent aux critères bénéficient d'une
subvention de 1 500 $ de LOJIQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.