Publicité
16 janvier 2020 - 12:00

La date limite de dépôt est le 24 février prochain

Échange estival en France : les candidatures sont ouvertes

Par Salle des nouvelles

Les étudiantes et étudiants qui souhaitent vivre une expérience à Chambéry en France, à l’été 2020, sont appelés à poser leurs candidatures avant le 24 février 2020. Cet échange est rendu possible grâce à la collaboration du réseau France-Québec.

« Grâce à l’amitié qui unit les villes de Chambéry et Blainville, nos jeunes âgés entre 18 et 29 ans peuvent voyager en France pour occuper un emploi d’été. Je les invite d’ailleurs à poser leur candidature afin de vivre une expérience inoubliable! » a déclaré le maire, Richard Perreault.

Des souvenirs impérissables

Jade Marquis et Camille Desbiens, les deux participantes de l’an dernier, ont eu la chance de découvrir la France et ses coutumes : « L’échange a été une occasion en or de s’immerger dans la culture française. Ma partie préférée? Faire du bénévolat pour les nombreux festivals de musique et de danse ayant eu lieu dans la ville, comme le festival africain Lafi-Bala, qui souligne le partenariat France-Burkina Faso » se souvient Jade.

Quant à Camille, elle explique que son séjour à Chambéry s'est révélé l'une des plus belles expériences de sa vie: « Non seulement j'ai pu en apprendre plus sur la culture et le mode de vie de nos cousins français, mais j'ai aussi pu admiré les paysages à couper le souffle, créer des amitiés précieuses, participer à de nombreuses activités hors du commun. Bref, je suis extrêmement reconnaissante et je répéterai l'expérience n'importe quand! »

À bon entendeur, les candidates et candidats doivent s’inscrire avant le 24 février prochain !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.