Publicité
17 janvier 2020 - 09:00

Une réponse au besoin de main-d’œuvre des entreprises des Basses-Laurentides

"Cap vers l'emploi" : un pas vers la main d'oeuvre et la diversité

Par Salle des nouvelles

Pour une deuxième année, le comité de partenaires en employabilité des Basses-Laurentides lance le programme Cap vers l’emploi en réponse au besoin de main-d’œuvre des entreprises. La Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) coordonne ce programme qui permet aux employeurs de bénéficier d’une offre complète de formations, d’accompagnement et de suivi, de manière à les aider à recruter de nouveaux employés sur le territoire des Basses-Laurentides.

Le gouvernement du Québec a contribué à cette initiative, dont le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, qui a fourni une aide financière de plus de 84 000 $ pour la réalisation du projet. La rareté de la main-d’œuvre étant au cœur de l’actualité, ce programme propose donc une solution à cet enjeu.

« Le programme tel que "Cap vers l’emploi" permet d’aider les entreprises de la région à recruter des travailleuses et travailleurs, contribuant ainsi à atténuer les impacts liés à la rareté de main-d’œuvre. Il permettra notamment de susciter leur intérêt à embaucher une main-d’œuvre diversifiée. Cet objectif s’inscrit parfaitement dans le cadre de mon Plan d’action pour la main-d’œuvre », souligne le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet.

Inclure les personnes immigrantes

Par l’entremise de son programme Mobilisation-Diversité, qui a pour objectif d’appuyer les projets structurants visant à favoriser la pleine participation des personnes immigrantes à la société et de réunir les conditions propices à l’attraction ainsi qu’à l’établissement durable de celles-ci dans toutes les régions du Québec, le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration participe également à cet événement.

« L’immigration peut constituer l’une des solutions à la pénurie de main-d’œuvre. Je suis heureux de contribuer à ce projet qui favorisera à la fois l’attraction et la rétention des personnes immigrantes dans la région des Laurentides. La rareté de main-d’œuvre touche toutes les régions du Québec et c’est en travaillant ensemble que nous trouverons des solutions adaptées aux réalités des différentes régions », affirme Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la Langue française.

"Cap vers l’emploi" vise aussi à favoriser le développement économique de la région. « Avec un taux de chômage de 5,9% en novembre 2019 dans les Laurentides, nous devons ouvrir nos horizons pour trouver des solutions pour les entreprises. L’une d’entre elles est d’intégrer les travailleurs immigrants, expérimentés et handicapés. Ces personnes représentent une main-d’œuvre qualifiée, motivée et près du marché du travail » souligne Cynthia Kabis, directrice générale de la CCITB.

Rencontres entre employeurs et près de 200 candidats entre février et juin

Par le projet "Cap vers l’emploi", les employeurs auront la chance de rencontrer plus de 200 candidats potentiels issus de la diversité. Les rencontres entre employeurs et candidats se feront dans le cadre d’entrevues éclair lors de cinq journées d’appariement, qui se tiendront entre février et juin 2020.

Les employeurs recevront aussi un encadrement complet pour assurer l’intégration des nouveaux employés dans leur entreprise. Ceux-ci prendront part à neuf heures de formation sur la gestion de la diversité en entreprise, en plus de bénéficier d’un suivi spécifique à la suite de l’embauche et d’un atelier en milieu de travail pour sensibiliser l’équipe de travail qui accueillera le nouvel employé.

Il est à noter que les journées d’appariement sont ouvertes à tous les chercheurs d’emploi. Nous vous invitons à visiter lesmercredisdelemploi.com pour vous renseigner sur les dates et les postes à pourvoir. Du côté des employeurs, ces derniers peuvent communiquer avec la CCITB pour plus de détails ou pour joindre le programme!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.