Publicité
21 janvier 2020 - 14:30

Plus d'appareils électroniques ramassées lors de la collecte des déchets volumineux

Direction centre de multirecyclage pour les "serpuariens"

Par Salle des nouvelles

Dès le mois de février, les appareils électroniques désuets, aussi connus sous le nom "serpuariens" ne seront plus ramassés dans le cadre de la collecte des déchets volumineux. Dorénavant, pour s'en départir gratuitement, il faudra les apporter au centre de multirecyclage situé au 105, rue Blanchard à Sainte-Thérèse.

Ces serpurariens englobent de nombreux items se retrouvant dans la plupart des domiciles et des bureaux. On compte parmi ceux-ci, les téléviseurs, les ordinateurs, les téléphones cellulaires, les manettes et consoles de jeux vidéo, les imprimantes, les systèmes audio ou vidéo, les ensembles de cinéma maison et bien plus encore. Une preuve de résidence avec adresse requise.

Pour consulter la liste complète. Il est également possible de disposer de vos vieux appareils électroniques dans un des points de dépôts officiels répertoriés ici.

Jusqu’au 14 avril, le centre de multirecyclage est ouvert les vendredis, de 12 h à 19 h et les samedis, entre 12 h et 17 h. Dès le 15 avril, l’horaire estival entrera en vigueur, et ce, jusqu’au 15 novembre. Les citoyens pourront alors se présenter au centre les vendredis, de 12 h à 19 h, et les samedis et dimanches, de 9 h à 18 h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.