Publicité

24 février 2020 - 17:00

Favoriser les échanges entre institutions

Protection des milieux humides et hydriques: OBV et MRC des Laurentides main dans la main

Par Salle des nouvelles

Les organismes de bassins versants Abrinord, COBALI, COBAMIL et RPNS ont annoncé qu’une première rencontre régionale regroupant les MRC de la région des Laurentides (Antoine-Labelle, Argenteuil, Deux-Montagnes, La Rivière-du-Nord, Les Laurentides, Les Pays-d’en-Haut et Thérèse-De Blainville), la MRC Les Moulins et la Ville de Mirabel, s’est déroulée le 18 février dernier dans l’optique de favoriser les échanges entre les institutions municipales pour l’arrimage de leurs Plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH).

Découlant de la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques, le PRMHH est une exigence du gouvernement provincial envers chaque MRC. Le document doit être élaboré d’ici le 16 juin 2022. Ces plans se veulent des documents de réflexion, produits en collaboration avec les MRC voisines et les organismes en environnement, dont l’objectif ultime vise à intégrer la conservation des milieux humides et hydriques aux schémas d’aménagement et de développement.

Jeter les bases de collaboration entre OBV et MRC

Afin de répondre à une demande du milieu, les OBV (organismes à but non lucratif) des Laurentides ont organisé cette rencontre régionale afin d’offrir un lieu d’échange privilégié entre les MRC et les acteurs incontournables de la réalisation de ces PRMHH.

Fortes de leur expérience plus avancée dans l’élaboration de leur plan respectif, les MRC d’Argenteuil et Les Moulins ont activement participé au succès de cette rencontre, en présentant les différentes démarches méthodologiques et politiques employées afin de produire leur Plan régional. Les OBV étant également soumis à l’élaboration d’objectifs de conservation des milieux humides et hydriques à intégrer à leur Plan directeur de l’eau, cette rencontre a également permis d’établir les bases de la collaboration entre les OBV et les MRC à cet effet.

Le taux de participation s'est révélé haut.  Guy Charbonneau, maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines, a lancé : « Il est temps d’être proactif, de passer à l’action et de développer des stratégies communes à l’échelle régionale pour sensibiliser nos citoyens et l’ensemble des élus à la protection des milieux humides et hydriques, incluant les plaines de débordement ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.