Publicité
27 février 2020 - 07:00

Dans le cadre de la 2e édition de la Dégustation Vegas

Un montant record à la soirée-bénéfice pour Leucan Laurentides-Lanaudière

Par Salle des nouvelles

L’équipe de Leucan Laurentides-Lanaudière et celle des partenaires présentateurs, Hamel BMW de Blainville, Le Groupe Solist Technologies et Garde Robes Gagnon, se remettent du réel succès de la deuxième édition de la Dégustation Vegas de Blainville, qui a eu lieu dernièrement. Avec près de 325 convives, ce sont plus de 100 000 $ qui ont été amassés afin de soutenir les familles dont l’enfant est atteint de cancer, soit 30 000 $ de plus que lors de la première édition.

Lors de cette soirée tenue chez le concessionnaire Hamel BMW de Blainville sous la présidence d’honneur d'Armand Gagnon et de Johanne Marin de Garde Robes Gagnon, les convives ont testé leurs connaissances sur le vin grâce au jeu Vin Mystère de la sommelière Jessica Harnois en plus de déguster les mets préparés par Martin Juneau de Pastaga - restaurant et vins nature.

Pendant la soirée, de nouveaux membres se sont joints au Clan des Défenseurs, la campagne de dons corporatifs de Leucan. La 3e édition de l’événement sera de retour l’an prochain.

 

De gauche à droite sur la photo : Alain Charette (président du Groupe Solist Technologies), Stéphane Hamel (vice-président Hamel BMW de Blainville), Armand Gagnon et Johanne Marin (président et vice-présidente de Garde Robes Gagnon), Julie Charbonneau (maman de Jessy Martel, famille porte-parole de l’événement), Louis Jean (animateur de la soirée, ambassadeur régional de Leucan Laurentides-Lanaudière et TVA Sports). /En bas : Pascale Bouchard (Directrice générale de Leucan), Mathieu Déziel (directeur régional de Leucan Laurentides-Lanaudière), Daniel Martel (papa de Jessy) et Jessy.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.