Publicité

14 mai 2020 - 08:00

Distribution de 400 caissettes

Lorraine prévoit de livrer des fines herbes et plantes aux citoyens inscrits

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de ce qui devait être la Journée verte en mai, la Ville de Lorraine avait commandé 400 caissettes de plants de fines herbes, de fleurs et de légumes. Bien que l’événement ait été annulé en raison des mesures de prévention en lien avec la COVID-19, les plants seront distribués aux 400 premières résidences lorraines à s’inscrire en ligne d’ici le 24 mai prochain. La livraison commencerait la semaine du 25 mai.

Chaque caissette comprend deux plants de tomates, deux plants de capucines, un plant de basilic, un plant de persil, un plant de ciboulette, un plant de poivron et un plant de piment.

Certaines restrictions s’appliquent :

  • Limite d’une caissette par adresse;
  • Livraison à domicile par des employés dans la semaine du 25 mai (aucune livraison la fin de semaine);
  • Les plants seront laissés sur le perron en raison des mesures de distanciation physique en lien avec la COVID-19.

Ces caissettes sont un complément intéressant pour un jardin, ou l’occasion
d’aménager un petit potager pour les citoyens qui n’en ont pas. La population est invitée à consulter le nouveau guide intitulé "La biodiversité, ça commence chez vous !" au https://ville.lorraine.qc.ca/environnement/pelouse-horticulture pour profiter de nombreuses astuces en aménagement écoresponsable.

» Les citoyens peuvent s'inscrire sur le site  www.ville.lorraine.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.