Publicité

27 mai 2020 - 14:22

Pénurie de ressources

Le CISSS est à la recherche de familles d’accueil pour jeunes de 0 à 17 ans

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides recherche activement des personnes intéressées et aptes à devenir familles d’accueil pour des jeunes âgés de 0 à 17 ans.

La pénurie de ressources est toujours aussi considérable pour cette clientèle, indépendamment de la pandémie actuelle de la COVID-19. En effet, la région des Laurentides est confrontée à une augmentation importante des demandes d’hébergement.

Le CISSS des Laurentides interpelle les personnes ayant acquis des connaissances dans le réseau de la santé et des services sociaux ou une expérience de vie auprès de cette catégorie d’âge à manifester leur intérêt pour devenir une famille d’accueil d’un enfant en grand besoin.

À noter que toutes les mesures seront mises de l’avant afin d’éviter le rassemblement des personnes désireuses d’obtenir des renseignements quant aux différents critères de base pour devenir familles d’accueil. Les nouvelles technologies numériques offrent maintenant la possibilité de tenir des rencontres à distance, facilitant ainsi le partage d’information.

Pour participer à une séance

Prendre contact avec le CISSS à partir de cette adresse courriel : [email protected]

Pour la présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry, le besoin de familles d’accueil pour cette clientèle demeure un enjeu important : « Même en période de pandémie, nos équipes poursuivent leur travail. Depuis la réouverture des écoles, notre personnel a repris ses activités de façon plus soutenue. Nos enfants ont besoin de vous. Aidez-nous à leur offrir un environnement sain et sécuritaire. »

Pour plus d’information sur les ressources d’hébergement, consultez le site Internet : http://www.santelaurentides.gouv.qc.ca/soins-et-services/ressources-dhebergement-famille-
daccueil/famille-daccueil/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.