Publicité

18 juin 2020 - 06:00

L'Édition 2021 en préparation

À Rosemère, un large éventail de sujets abordés au Forum sur l'environnement

Par Salle des nouvelles

Il y a quelques jours, près d’une centaine de personnes ont, au courant de la journée, participé virtuellement au tout premier Forum sur l’environnement initié par le Comité Citoyen en Environnement (CCE) de la Ville de Rosemère. L’événement s’est déployé autour de thèmes aussi variés que l’initiation au zéro déchet, les milieux naturels, la biodiversité et l’économie d’eau potable.

« La mise sur pied du Comité Citoyen en Environnement tenait vraiment à cœur pour notre conseil municipal, précise le maire Eric Westram. Ce comité citoyen est directement aligné à notre vision stratégique Rosemère. Depuis sa création, il y a presque un an , nous sommes fiers de poursuivre une approche axée sur le dialogue et de mettre à contribution l’expertise citoyenne afin de mieux orienter nos actions et initiatives environnementales. En travaillant ensemble, nous réussirons à conserver ce cadre de vie exceptionnel qu’est la Ville de Rosemère ».

Produits durables pour les femmes, protection de la Rivière-des-Mille-Îles, plantations...

En ouverture du Forum, le CCE a fait état des projets passés et futurs en matière d’environnement et de développement durable. Ainsi, on a pu y annoncer en primeur qu’à partir du 13 juillet prochain, les citoyennes de Rosemère pourront bénéficier d’un programme d’aide financière pouvant aller jusqu’à 40$ du coût d’achat de produits durables pour les femmes. Cette annonce s’ajoute à la gamme de subventions vertes déjà mises en place pour les citoyens de Rosemère.

Ce qui a parfaitement mis la table à la première conférence de la journée « s’initier au zéro déchet » par la fondatrice du Circuit Zéro Déchet, Cindy Trottier.

Parallèlement, comme le mois de juin est le mois où l’on célèbre l’eau en misant sur la sensibilisation de cette richesse naturelle inestimable, Émilie Lapalme-Gendron, membre du CCE, a réalisé une courte vidéo sur les trucs et astuces pour une meilleure conservation de l’eau potable.

Sur le plan de la biodiversité et des milieux naturels, Anaïs Boutin, directrice des programmes de protection et de conservation chez Éco-Nature, a su transmettre sa passion en parlant de la richesse de la Rivière-des-Mille-Îles et de ses espèces menacées. Tout dernièrement, la Ville de Rosemère, en partenariat avec Éco-Nature, a acquis le dernier terrain privé du Marais Miller afin de préserver la valeur écologique de ce milieu naturel tout à fait exceptionnel.

Également, au moyen d’une capsule vidéo, Michel Leboeuf, biologiste, citoyen de Rosemère et instigateur du projet de plantation d’arbres dans la Forêt des Frères du Sacré-Cœur, a annoncé que les arbres de la plantation qui a eu lieu un an plus tôt, soit au printemps 2019, connaissent un taux de survie de plus de 90%. Par cette plantation bénévole, la Forêt des Frères du Sacré-Cœur, qui est un véritable joyau écologique pour la communauté rosemèroise, a doublé de superficie.

De plus, tout au long de cette fin de semaine, les participants ont pu s’émouvoir devant le documentaire La Terre vue du cœur avec Hubert Reeves, documentaire qui pose un regard sur la Terre et sa biodiversité menacée, mais surtout un regard conscient de l’interdépendance de tous les êtres vivants.

L'Édition 2021 en préparation

La Ville invite déjà la population à prendre quelques minutes afin de répondre au sondage d’appréciation du Forum sur l’environnement. Une façon de connaître les sujets d’intérêt qui devraient faire partie de la programmation 2021.

Parmi les répondants au sondage, la Ville fera tirer un baril récupérateur d’eau de pluie ainsi que deux chèques-cadeaux de 50$ échangeables chez Éco-Nature afin de découvrir les trésors de la Rivière-des-Mille-Îles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.