Publicité

4 septembre 2020 - 11:25 | Mis à jour : 11:27

Au cimetière Cœur-Immaculé-de-Marie

À Mont-Laurier, un endroit dédié aux bébés décédés

Par Salle des nouvelles

Le 20 août dernier, le Comité régional du deuil périnatal du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides procédait à l’inauguration d’un terrain dédié aux bébés décédés en cours de grossesse ou à la naissance, situé au cimetière Cœur-Immaculé-de-Marie sur la rue Iberville à Mont-Laurier.

Cette initiative est issue d’un partenariat entre le Comité régional du deuil périnatal du CISSS des Laurentides, la paroisse Notre-Dame-de-l'Alliance qui a fait don du terrain au cimetière, du manufacturier de monuments Gareau Granite qui a fait cadeau de la pierre tombale et de l’inscription, ainsi que du Funérarium Achille Ouellette qui offre gratuitement aux parents les services reliés aux décès.

Les partenaires du projet, Pierre Bazinet représentant le Funérarium Achille Ouellette, Danielle Gareau de Gareau Granite et le célébrant Jean-René Sirois de la paroisse Notre-Dame-de-l'Alliance accompagnaient Katy Dufour, Andréanne Lapalme, Mélanie Ouellette, Alexandra Racette Mayer et Amélie Rochon, du CISSS des Laurentides. M. Sirois a béni le terrain où les parents endeuillés pourront venir se recueillir.

On peut lire sur le monument l’inscription suivante : « Ton bref passage a changé notre vie. Nous ne t’oublierons jamais ».

« L’intention de cette démarche, qui s’inscrit dans le continuum de soins et des services offerts, est de mettre à la disposition des parents, familles et proches un endroit où reposent les corps de ces petits êtres. Aussi, cela leur permet, s’ils le désirent, de s’y rendre pour s’y recueillir afin de vivre leur deuil avec le plus de sérénité possible », a précisé Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides.

Chaque mois de septembre, une célébration commémorative rassemble les parents endeuillés à la mémoire des bébés décédés. Cette cérémonie, qui se déroule simultanément dans plusieurs secteurs des Laurentides, se veut une occasion de recueillement tout en soulignant le bref passage de ces bébés.

Les personnes endeuillées qui souhaiteraient un accompagnement professionnel et personnalisé peuvent prendre contact avec leur Centre local de services communautaires (CLSC).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.