Publicité

14 septembre 2020 - 10:30 | Mis à jour : 10:39

Collaboration avec la Brasserie Wilsy

Pour ses 10 ans, le conseil des bassins versants des Milles-Îles mélange bière et eau

Par Salle des nouvelles

Pour son dixième anniversaire, le Conseil des bassins versants des Mille-îles collabore avec la Brasserie Wilsy, située à Saint-Placide. Cette dernière permet le brassage et la mise en vente de deux bières spéciales pour l’organisme, nommées selon les cours d’eau de son territoire: la Rousse et la Chêne, en l’honneur du ruisseau Rousse à Oka et de la rivière du Chêne à Saint-Eustache et Mirabel.

Bien qu’il existe depuis déjà dix ans, le COBAMIL est méconnu de la population et n’a jamais encore réalisé de projet avec le secteur économique. À l’hiver 2020, le COBAMIL a souhaité trouver un moyen innovateur de faire rayonner sa mission par le biais d’un produit local et personnalisé. Le fait que l’eau soit un ingrédient essentiel au brassage de la bière, que le territoire du COBAMIL soit riche en entreprises brassicoles a rendu le choix simple.

La Brasserie Wilsy, fondée et opérée depuis deux ans par Frédéric Lauzon et Josée Barrette, a aussitôt été emballée par le projet et la cause et s’est offerte pour produire deux bières. C’est ainsi que le duo est né, soit le Poséidon et sa sirène, qui inspirent une dynamique nautique propre à la mission du COBAMIL.

La Rousse et la Chêne seront disponibles en quantités très limitées. Elles seront principalement vendues directement à la Brasserie Wilsy, à Saint-Placide. Pour chaque bière vendue, un montant sera remis au COBAMIL à titre de don pour des projets déployés dans les bassins versants des deux rivières emblématiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.