Publicité

14 septembre 2020 - 12:00

Des «changements» mis en place par la direction

Fin de l’éclosion de COVID-19 à l’Hôpital de Saint-Eustache

Par Salle des nouvelles

Le CISSS des Laurentides a récemment confirmé que l’éclosion de COVID-19 est terminée à l’Hôpital de Saint-Eustache. En effet, l’établissement n’a recensé aucun nouveau cas de transmission entre ses murs depuis 28 jours.

Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, estime que les nombreux efforts déployés par les équipes ont porté fruit : « Les mesures strictes mises en place afin d’enrayer la transmission de la COVID-19 fonctionnent. La mobilisation du personnel a compté pour beaucoup dans le rétablissement de la situation », a-t-elle souligné en remerciant chaleureusement le personnel et les médecins.

« Des changements » appliqués

En plus de l’application des mesures de prévention et de protection recommandées par les équipes de prévention et contrôle des infections et les microbiologistes de l’établissement, le CISSS des Laurentides a mené diverses actions, dont l’ajout de personnel, l’augmentation des nettoyages et désinfections, le dépistage massif et la surveillance quotidienne.

« Nous savons que nous devons garder une grande vigilance face au virus. Les changements mis en place ont permis d’en bloquer la transmission dans l’hôpital, mais tous les gestes de prévention doivent se poursuivre pour assurer la sécurité du personnel et des personnes hospitalisées », a-t-elle précisé.

Les visites sont désormais permises sur les unités jusqu’alors touchées par l’éclosion. Néanmoins, des consignes particulières sur certains secteurs de l’hôpital, tels que la salle d’urgence, la cancérologie, les soins obstétricaux, néonataux et pédiatriques, doivent encore être respectées. Toutes les informations à propos des visites en centre hospitalier pendant la pandémie de COVID-19 sont disponibles sur le site Internet du CISSS des Laurentides au www.santelaurentides.gouv.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.