Publicité

20 septembre 2020 - 06:00

Des mesures strictes mises en place

Collecte de sang du conseil municipal de Rosemère, les 24 et 25 septembre

Par Salle des nouvelles

Les 24 et 25 septembre prochains, le maire de la Ville de Rosemère, Eric Westram, et les membres du conseil municipal invitent les citoyens à participer à la collecte de sang d’Héma-Québec qui se tiendra sur rendez-vous seulement entre 13 h et 19 h 30 au centre communautaire Memorial.

« Même en temps de pandémie, les besoins en sang sont constants. C’est pourquoi je tiens à rassurer les citoyens sur les mesures sanitaires mises en place par Héma-Québec. Celle-ci a toujours pris les devants sur les recommandations de la santé publique et de Santé Canada afin d’offrir un environnement sécuritaire pour tous. Joignez-vous à moi le 24 ou 25 septembre et donnons du sang! Vous contribuerez ainsi à sauver des milliers de vies » a lancé M. Westram.

L'objectif a été fixé à 170 donneurs. Comme la collecte est uniquement sur rendez-vous, appeler Héma-Québec au 1 800 343-7264 (SANG) ou écrire à [email protected]

Voici les mesures d’hygiène qui seront mises en place:
• des contrôles de l’accès aux sites de collecte avec prise de température des donneurs et des bénévoles
effectués avant d’accéder au site;
• désinfection des écrans utilisés pour le questionnaire de qualification au don de sang, de même que des lits de prélèvement;
• organisation logistique des collectes revue afin de respecter les mesures de distanciation;
• ajout de panneaux d’acrylique dans tous les sites de collecte
• port du masque chirurgical, remis par Héma-Québec, obligatoire pour tous les donneurs de sang, pendant toute la période de leur passage en site de collecte, de même que pour les employés et les bénévoles qui, de par la nature de leurs fonctions, doivent se trouver en deçà de la limite de distanciation physique de 2 mètres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.