Publicité

24 septembre 2020 - 06:00

Adhésion au Fonds des municipalités pour la biodiversité

Un levier financier pour réaliser des projets environnementaux à Rosemère

Par Salle des nouvelles

Rosemère a annoncé son adhésion au Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB), une initiative de la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) et de la Fondation de la faune du Québec. Par cet engagement, la Ville veut lutter contre les changements climatiques et la perte de la biodiversité sur son territoire.

En souscrivant au Fonds MB, la Ville s’engage à y verser chaque année l’équivalent de 1 $ par ménage sur son territoire, ce qui représente un montant de 5 251 $ pour l’année 2020. Ce montant sera bonifié à 100% grâce à la contribution du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.

Ainsi, les sommes qui sont déposées dans le Fonds MB sont cumulatives et réservées pour des projets de conservation du territoire de petite ou moyenne envergure ou de protection d’habitats d’espèces fauniques qui verront le jour à Rosemère.

« En tant que municipalité, nous reconnaissons l’importance de protéger notre environnement, depuis de nombreuses années. La protection de la biodiversité fait partie de cet engagement envers nos générations futures pour leur offrir un environnement où il fait toujours bon vivre. Nous sommes fiers d’adhérer au Fonds des municipalités pour la biodiversité qui permettra la réalisation de projets environnementaux dans les prochaines années », souligne le maire de Rosemère, Eric Westram.

« Les municipalités jouent un rôle de premier plan pour mettre en œuvre des solutions concrètes permettant de faire face à la crise de la biodiversité et lutter contre les changements climatiques. En étant parmi les premières villes à adhérer au Fonds des municipalités pour la biodiversité, Rosemère répond présent pour le futur », déclare Isabelle Bérubé, directrice du développement pour la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.