Publicité

6 octobre 2020 - 06:00

Investissements de Québec et d'Ottawa

Sainte-Anne-des-Plaines reçoit 1,1 M$ pour pallier les impacts de la pandémie

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines salue les investissements conjoints (à parts égales) des gouvernements du Québec et du Canada, à hauteur de 1 167 803 $ permettant de pallier les impacts de la pandémie. Cette nouvelle a été annoncée par Lucie Lecours, députée de Les Plaines ces derniers jours.

Cette somme permettra à la Ville de couvrir les divers frais encourus afin de s’adapter et de pallier la crise actuelle. En effet, la Ville a dû adapter ses bâtiments municipaux en termes de sécurité et de santé publique.

L’organisation du camp de jour et de la tenue des assemblées publiques ainsi que toutes les autres rencontres et réunions nécessaires a aussi imposé son lot de dépenses supplémentaires.

Parallèlement, les revenus liés aux permis, droits de mutations immobilières et taxes municipales ont grandement chuté. D’autres frais tels que certains frais administratifs et l’augmentation des coûts en matière de transport public s’ajoutent à la longue liste des coûts imprévus. Ces dépenses et ces pertes de revenus n’étant pas prévues au budget, cette situation créait pour l’administration, un véritable casse-tête financier.

« Nous sommes vraiment heureux de voir que nos gouvernements, tant provincial que fédéral, sont sensibles aux impacts de la pandémie qui ont grandement ébranlé financièrement les municipalités. Cette aide permettra à notre Ville de reprendre le dessus sans trop alourdir le fardeau fiscal des citoyens qui déjà, traversent tous, d’une manière ou d’une autre, une période tumultueuse » a souligné Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne-des-Plaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.