Publicité

10 octobre 2020 - 10:00

Sondage Léger marketing

LGBTQ+ au travail : le tiers des Québécois hésiteraient à embaucher une personne trans

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Un récent sondage de la Fondation Émergence démontre un grand manque d’inclusion des personnes LGBTQ+ en milieu de travail et un manque de ressource disponible pour cette communauté. 

En effet,  d’après un sondage réalisé par Léger marketing du 29 novembre au 2 décembre 2019 auprès d’un échantillon aléatoire de 1 517 Canadiens et Canadiennes, 31% des Québécois et Québécoises et 28 % de la population canadienne, disent mentionner leur conjoint ou partenaire de vie dans leur milieu de travail plus d’une fois par semaine. Autant de fois donc où l’orientation sexuelle est implicitement mentionnée et où les personnes qui sont dans le placard doivent mentir ou tout simplement éviter la conversation. 

De plus, on remarque que 39% des Québécois et Québécoises pensent que révéler son homosexualité au travail peut être nuisible à une carrière professionnelle et que 31% auraient des hésitations à embaucher une personne trans. Le tiers de ces personnes disent qu’elles auraient « beaucoup d’hésitations ». 

Ce chiffre est très révélateur des problématiques de discrimination à l’embauche que rencontrent encore aujourd’hui les personnes trans.

Cependant, 58% des Canadiens et Canadiennes et 64% des Québécois et Québécoises pensent que si un ou une employé(e) trans entamait une transition de genre, cette transition serait bien acceptée par leur milieu de travail.

« Les résultats de ce sondage confirment qu’il reste encore beaucoup de travail à faire en matière de sensibilisation aux réalités de la diversité sexuelle et de genre en milieu de travail. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons créé la formation et nos outils ProAllié », explique Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence.

Un guide pour les entreprises

Le guide ProAllié se concentre sur les bonnes pratiques que peuvent mettre en place les organisations, leurs directions et leurs employés pour créer un environnement de travail plus accueillant pour les personnes LGBTQ+, les principaux enjeux que ces personnes peuvent rencontrer et les bienfaits de la diversité et de l’inclusion pour l’entreprise.

Desjardins, présentateur du programme ProAllié 

Grâce au nouveau partenariat avec Desjardins, la Fondation déploiera ProAllié dans les milieux de travail en diffusant du matériel de sensibilisation (guides, expositions, etc.) et en offrant des formations en ligne dédiées aux bonnes pratiques d’inclusion des personnes LGBTQ+.

Desjardins s’engage par ailleurs à promouvoir activement cette formation à l’ensemble de ses quelque 40 000 employés du Québec afin de les sensibiliser davantage aux enjeux de la communauté LGBTQ+.

Enfin, au cours des prochains mois, la Fondation s’affairera à développer un programme de certification à la diversité qui sera ensuite offert aux entreprises qui souhaitent se qualifier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.