Publicité

9 octobre 2020 - 06:00

Design fait par un Lorrain

Lorraine retenue pour accueillir le module d’escalade Le Sommet

Par Salle des nouvelles

La Ville de Lorraine est la première ville du Québec à installer un module extérieur d’escalade en permanence sur son territoire. En juillet dernier, elle répondait à un appel fait aux municipalités de la province par la compagnie Techsport pour l’obtention d’un rabais couvrant 50 % des frais d’acquisition d’un module d’escalade extérieur.

Retenue parmi 100 candidates, la municipalité installait récemment son nouveau module au parc Lorraine.

Le maire de Lorraine, Jean Comtois, souligne l’à-propos de cette réponse positive qu’a reçu la municipalité dans ce dossier : « Nous avons justement entamé une réflexion importante sur la vocation des vingt-six parcs et de la forêt, unique dans la région, situés sur notre territoire. Cette consultation publique a pour but de déterminer avec les citoyens quelles seront nos orientations futures pour ces espaces verts. C’est donc dire combien l’installation de ce module tombe à point ! »

Le design réalisé par un Lorrain

L’ajout de cet équipement bonifie de manière significative l’offre de loisirs actuelle pour les résidents de Lorraine. Le mur d’escalade offre une nouvelle activité aux sportifs, notamment aux adolescents qui aiment l’action et les défis.

Les jeunes qui fréquentent assidûment le Skate park de Lorraine seront certainement au rendez-vous. Les sportifs plus matures en profiteront également, puisque ce sport connaît un engouement marqué au sein de la population ces dernières années.

Soulignons qu’un Lorrain, Vincent Clarizio, a réalisé le design du module d’escalade à travers son entreprise Signature design communication. Ce dernier est très fier que le module soit installé à côté de son ancienne école primaire! Merci à la compagnie Techsport pour cette initiative qui permettra à toute la population de la municipalité de profiter du module d’escalade « Le Sommet ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.