Publicité

21 décembre 2020 - 15:00

2081 cadeaux

Une collecte de cadeaux de Noël réussie pour la Fondation Femina

Par Salle des nouvelles

La Fondation Femina a récemment complété sa 5e collecte de cadeaux de Noël avec des résultats au-delà des attentes.

 La générosité des donateurs et la mobilisation des équipes sur le terrain ont permis à la Fondation d’offrir pas moins de 2081 cadeaux à plus de 30 maisons d’hébergement de la province.

Ces résultats témoignent du succès de la collecte 2020 qui affiche au compteur plus du double de cadeaux, comparativement à la récolte 2019 qui en comptait pour sa part, 956.

« Je me réjouis de voir que notre appel a été entendu par tant de généreux donateurs. Les résultats plus que satisfaisants de la collecte de cette année nous ont permis d’offrir des cadeaux à encore plus de femmes et d’enfants ayant eu à quitter leur domicile en raison d’un contexte de violence conjugale. Si nous réussissons à insuffler un peu de normalité à travers leur temps des Fêtes, je peux véritablement me dire, mission accomplie! » explique Linda Petrozza, présidente de la Fondation Femina.

La Fondation tient à remercier chaleureusement tous ses précieux donateurs, ses nombreux bénévoles, de même que son comité organisateur sans qui la collecte de cadeaux de Noël n’aurait pas été possible. 

La Fondation poursuit d’ailleurs ses activités à travers la vente de ses perles symboliques, faites à la main et emballées par ses bénévoles. Disponibles au coût de 5 $, elles permettent à la Fondation d’amasser des fonds afin de poursuivre sa mission. 

La Fondation Femina a comme mission de distribuer des ressources et supporter les organismes qui viennent en aide aux femmes victimes de violence conjugale dans toute la province de Québec. À travers ses différentes actions, la Fondation soutient les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence en les aidant à accroître leurs ressources financières et matérielles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.